Montréal

Ensemble Montréal réclame la centaine de logements sociaux promis

Logements sociaux ancien Spinelli (8)
Des logements sociaux. Photo: Messager Lachine & Dorval - Archives

À l’aube du 1er juillet, les élus de l’opposition officielle à l’hôtel de ville de Montréal expriment leur désarroi face à la mise de côté de plus de 180 logements sociaux à la suite «d’un changement de priorité du Service de l’habitation».

«Je suis extrêmement déçue pour les familles de Parc-Extension qui attendent ces logements depuis trois ans», lance la conseillère de la Ville du district de Parc-Extension, Mary Deros.

Trois projets dans trois districts différents mis en suspens

Un des projets se trouve dans Parc-Extension, au 8600-8618, avenue de l’Épée. Ce bâtiment aurait été acquis par la Ville de Montréal en 2019 au coût de 1,8 M$. Depuis, les élus d’Ensemble Montréal disent qu’une trentaine de logements sociaux étaient censés y être aménagés.

En effet, en février dernier, le projet aurait été approuvé par le comité consultatif d’urbanisme de Villeray–Saint-Michel–Parc-Extension et la démolition du bâtiment aurait été votée en avril par l’arrondissement. Or, depuis, «plus rien ne bouge», peut-on lire dans un communiqué de presse de l’opposition officielle.

Mary Deros affirme que le quartier a un besoin «criant» de logements sociaux étant donné que le dernier projet de logement social dans le quartier remonte à 2015.

Du côté des quartiers de Snowdon et Darlington, l’opposition officielle explique que 121 unités étaient prévues dans l’ancienne usine Armstrong et qu’une trentaine d’unités au 2520, chemin Bates destinées aux personnes ayant des besoins spécifiques «tardent également à voir le jour».

Je vois mal comment l’administration peut promettre la construction de 60 000 logements abordables alors qu’elle a de la difficulté à concrétiser ceux qu’elle a promis il y a bientôt quatre ans. Il faut revoir nos façons de faire, notamment au niveau du montage financier, sans quoi on se retrouve bloqué, comme en ce moment, et dans une situation où tout le monde se renvoie la balle.

Sonny Moroz, porte-parole de l’opposition officielle en matière d’habitation et conseiller de la Ville dans le district de Snowdon. 

La conseillère de la Ville dans le district de Darlington, Stéphanie Valenzuela, explique que 2400 ménages sont sur la liste d’attente pour l’attribution d’un logement social.

«Lors du conseil de Côte-des-Neiges–Notre-Dame-de-Grâce le 20 juin dernier, la mairesse Katahwa affirmait que les deux projets de logements sociaux ont été reportés puisqu’ils n’étaient pas prêts. Or, quand on discute avec les organismes, ils nous disent le contraire», déplore Mme Valenzuela.

Les élus d’Ensemble Montréal ont demandé une rencontre avec le Service de l’habitation de la Ville afin d’obtenir plus de détails.

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez un résumé quotidien de l’actualité de Montréal.

Articles récents du même sujet