Soutenez

Fini les sacs en plastique à Montréal dès mardi

Sacs de plastique
Photo: Mercedes Rancaño Otero - iStock

Dès mardi, restaurants, épiceries et tout autre commerce devront cesser de distribuer des sacs en plastique à Montréal. La réglementation, déjà approuvée, entre en vigueur dans une optique de lutte aux changements climatiques.

«Nous avons la responsabilité de prendre des décisions concrètes et courageuses pour faire face à la crise climatique, dès maintenant, estime la mairesse de Montréal, Valérie Plante. L’interdiction des sacs en plastique témoigne de la ferme volonté de notre administration d’accélérer la transition écologique de Montréal et d’incarner un leadership environnemental, tant sur le plan local qu’international.»

Des inspecteurs seront déployés dans chacun des 19 arrondissements de la métropole. Les commerçants réfractaires pourront recevoir une amende de 200 $ à 1000 $ pour une première infraction, et pour une récidive, une amende pouvant aller jusqu’à 2000 $.

Les commerçants jouiront toutefois d’une zone tampon afin d’écouler leur inventaire de sacs en plastique. Selon la Ville, les commerçants sont informés de l’entrée en vigueur de la réglementation et ont déjà commencé à se munir de solutions de remplacement, comme des sacs en carton.

Les citoyens qui constatent qu’un commerce distribue des sacs en plastique sont priés d’en faire part à leur arrondissement. Ils sont invités à prendre l’habitude de se déplacer avec des sacs réutilisables.

Seulement 16% des sacs de plastique sont récupérés, selon la Ville. Les autres peuvent se retrouver dans la nature, où ils prennent jusqu’à 1000 ans à se décomposer.

Changements climatiques

L’initiative s’inscrit dans le désir de Montréal de devenir une ville zéro déchet d’ici 2023. D’ailleurs, en mars, d’autres articles en plastique à usage unique ne pourront plus être utilisés par les commerçants.

Cela comprend les plateaux en styromousse (sauf pour la viande et le poisson), les assiettes, les contenants et leurs couvercles, les bâtonnets, les pailles et les ustensiles. «La majorité des sites d’enfouissement seront pleins d’ici une dizaine d’années. La réduction à la source est donc une des clés majeures pour atteindre notre objectif», conclut la responsable de la transition écologique au sein du comité exécutif de Montréal, Marie-Andrée Mauger.

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez un résumé quotidien de l’actualité de Montréal.

Articles récents du même sujet

Mon
Métro

Toute l'actualité locale au même endroit.

En vous inscrivant à Mon Métro, vous manifestez votre engagement envers la presse locale. + Profitez d’une expérience numérique personnalisée en fonction de vos champs d’intérêt et du quartier où vous résidez. + Sélectionnez vos articles favoris pour une lecture en différé.