Soutenez

Travaux du tunnel: la mairesse préoccupée pour la croissance économique de Montréal

Valérie Plante, mairesse de Montréal
Valérie Plante Photo: Josie Desmarais/Métro

Prise de court face à un chantier plus important que prévu, la Ville de Montréal veut s’ajuster en continu pour limiter les conséquences des travaux de réfection du tunnel Louis-Hippolyte-La Fontaine. La mairesse se dit notamment préoccupée par les impacts sur la chaîne logistique et sur le bien-être des riverains aux alentours.

«Bien qu’on était autour de la table depuis le début, qu’on collabore bien avec le ministère des Transports du Québec, la portée du chantier a changé au mois d’août, explique la mairesse. Le pont-tunnel est plus magané que prévu, on va se le dire, et ça a mené à la fermeture de plus de voies, et ça, nécessairement, c’est majeur.»

Parmi les mesures prises, la Ville a revu son calendrier des chantiers en délaissant certains travaux non prioritaires, notamment ceux à proximité du pont-tunnel. Une vigie du réseau routier aura lieu deux fois par jour pour s’adapter aux problèmes de circulation. La Ville procédera aussi à une synchronisation des feux de circulation et ajustera les sens de circulation dans les arrondissements.

Favoriser l’utilisation des transports collectifs

Pour réduire les impacts des travaux de réfection, la Ville mise sur l’utilisation des transports en commun. Pour ce faire, la Société de transport de Montréal (STM) a ajouté 50 départs quotidiens sur la ligne jaune lors des heures de pointe.

Deux quais supplémentaires ont aussi été installés au terminus Radisson pour accueillir tous les autobus de Longueuil et d’exo. Une navette y a été mise en place pour faciliter la circulation des travailleurs du secteur.

La mairesse s’est entretenue ce matin avec la nouvelle ministre des Transports, Geneviève Guilbault. Elles ont parlé de mesures supplémentaires à mettre en place par le MTQ. La mairesse a abordé la question tarifaire des transports en commun pour que la population délaisse la «voiture solo». La Ville se dit ouverte à toutes les propositions et n’écarte pas la gratuité du transport en commun.

«La clé, c’est le transfert modal, c’est-à-dire des gens qui étaient dans leur voiture solo qui vont aller prendre le transport collectif à la station Longueuil ou Radisson.»

Le président-directeur général de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain (CCMM), Michel Leblanc, a proposé sur son compte Twitter d’interdire la voiture solo pendant les heures de pointe. Il salue une «réaction assez positive» venant de la classe politique.

«Il y a tellement de grogne sur la congestion peut-être que ça ne paraît pas être une solution aussi extrême, explique-t-il. C’est une idée qui est jugée intéressante, je pense que ça va être nécessaire et qu’il faut bien le faire, je ne pense pas que ce soit une mesure agréable et je compatis beaucoup avec tout le monde qui va trouver que c’est compliqué, mais c’est nécessaire selon moi».

Le premier ministre François Legault a expliqué ne pas être fermé à l’idée de M. Leblanc. Il s’est dit ouvert à ajouter de nouvelles mesures et n’écarte pas la possibilité d’imposer des règles aux automobilistes.

«Tout le monde comprend que le tunnel Hippolyte-La Fontaine est un axe majeur et on ne pourra pas faire ces travaux-là sans qu’il y ait d’impacts», a-t-il lancé en conférence de presse aujourd’hui.

Chaque semaine, une sélection des nouvelles de votre arrondissement.

Nos infolettres vous suivent partout.

Articles récents du même sujet

Mon
Métro

Toute l'actualité locale au même endroit.

En vous inscrivant à Mon Métro, vous manifestez votre engagement envers la presse locale. + Profitez d’une expérience numérique personnalisée en fonction de vos champs d’intérêt et du quartier où vous résidez. + Sélectionnez vos articles favoris pour une lecture en différé.