Soutenez

Plante gère les finances «comme de l’argent Monopoly», dénonce l’opposition

Aref Salem, chef de l'opposition officielle de Montréal accompagné d'Alan DeSousa, maire de Saint-Laurent, et de Christine Black, mairesse de Montréal-Nord. Photo: Matéo Gaurrand-Paradot / Métro

Avançant que cinq projets ont connu des dépassements de coûts d’environ un milliard de dollars au total, l’opposition officielle à l’hôtel de ville de Montréal attaque les compétences en gestion de l’administration Plante, évoquant un «manque de rigueur».

«Il y a un manque de transparence, d’imputabilité et de rigueur», a lancé Aref Salem, chef de l’opposition officielle de Montréal, en conférence de presse mardi matin. «L’administration devrait revenir à l’école», a renchéri Alan DeSousa, maire de l’arrondissement de Saint-Laurent, suggérant que l’administration Plante était incompétente en matière de gestion de projets.

L’opposition s’est également plainte que les décisions et discussions concernant les coûts des projets soient prises à huis clos et «par une poignée d’élus».

Les cinq projets évoqués par Ensemble Montréal concernent tous des infrastructures ou des investissements que le parti juge essentiels: la restauration de l’hôtel de ville, la construction du centre de transport Bellechasse, la construction de deux centres de traitement de matières organiques et les dépenses en technologies de l’information.

Le Centre de transport de Bellechasse, qui sera un garage souterrain pour autobus, a vu son coût exploser à la suite de faiblesses dans les sols, ce qui a entraîné une révision de la structure temporaire ainsi que des travaux d’urgence.

Selon Christine Black, mairesse de l’arrondissement de Montréal-Nord, cette explosion des coûts aurait été prévisible si le projet avait été planifié et que davantage d’études avaient été réalisées en amont, comme le demandait la Société de transport de Montréal (STM).

Mme Black pense d’ailleurs que l’administration gère ses finances «comme de l’argent de Monopoly», ajoutant qu’«il est anormal de se retrouver avec des augmentations aussi grandes après quelques années».

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez un résumé quotidien de l’actualité de Montréal.

Articles récents du même sujet

Mon
Métro

Toute l'actualité locale au même endroit.

En vous inscrivant à Mon Métro, vous manifestez votre engagement envers la presse locale. + Profitez d’une expérience numérique personnalisée en fonction de vos champs d’intérêt et du quartier où vous résidez. + Sélectionnez vos articles favoris pour une lecture en différé.