Soutenez

Un nouveau SPVM basé sur l’«inclusivité et l’intelligence émotionnelle»

Photo: Site Web Ville de Longueuil

Fady Dagher, sélectionné pour devenir le nouveau directeur du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM), s’est exprimé ce matin pour la première fois en public depuis l’annonce de sa nomination, présentant sa vision d’un SPVM plus ouvert et à l’écoute de tous les Montréalais. «En 2022, il est nécessaire […] de servir toute la population, toutes les populations», a-t-il expliqué, notant que la communauté montréalaise est beaucoup plus hétérogène que dans les années 1990.

Pour ce faire, M. Dagher va prioriser l’embauche de policiers «avec une intelligence émotionnelle, inclusifs et ouverts à la différence». Le SPVM doit être «un service de police beaucoup plus inclusif», qui saisit les enjeux des populations marginalisées et des différentes communautés culturelles, selon lui.

Cette sensibilité à la diversité et à l’inclusion ne vient pas seulement de son parcours comme policier au SPVM et comme chef de police du Service de police de l’agglomération de Longueuil (SPAL), mais aussi de ses expériences personnelles, lui qui est d’origine libanaise.

Lorsque je ne porte pas l’uniforme, je suis une minorité visible aussi.

Fady Dagher, nouveau chef du SPVM

M. Dagher participait à une discussion publique devant la Commission de la sécurité publique de la Ville, qui émettra un avis sur sa nomination au comité exécutif.

La prévention au cœur de la vision

Personne ne naît criminel, on le devient.

Fady Dagher, nouveau chef du SPVM

L’actuel chef de police du Service de police de l’agglomération de Longueuil (SPAL) a réitéré l’importance de «travailler en amont», pour anticiper et prévenir les situations de crise.

Fady Dagher rappelle toutefois qu’un équilibre doit toutefois être maintenu entre prévention et répression.

Lorsqu’il est question de pure répression, d’armes à feu, de fusillades, ce n’est pas le temps du dialogue, c’est le temps d’intervenir.

Fady Dagher, nouveau chef du SPVM

Bâtir un «esprit de village»

Fady Dagher plaide pour un SPVM qui travaillerait avec humilité, avec les partenaires sur le terrain, notamment des acteurs du milieu communautaire. «La seule manière d’avoir de l’efficacité, c’est de travailler au même niveau avec tout le monde, sans être au-dessus», estime M. Dagher.

M. Dagher a rappelé que dans les dernières années, 70% à 80% des appels auxquels les policiers répondent comportent des aspects de santé mentale ou de problématique sociale ou des aspects sociaux. «Ce n’est pas vrai qu’un policier est mieux placé qu’un partenaire pour y répondre», a-t-il remarqué.

Cet «esprit de village» doit être bâti en «temps de paix», selon M. Dagher. «C’est pratiquement impossible de développer des liens de confiance» lorsque les policiers interviennent «en mode urgence», remarque-t-il.

Une nomination saluée par Longueuil

La Ville de Longueuil s’est réjouie de la nomination de son actuel chef.

«M. Dagher a contribué à implanter une vision de concertation unique au Québec qui est, selon nous, LA vision d’avenir, dont l’agglomération de Longueuil est devenue le porte-étendard. Il laisse par ailleurs un service de police en santé, avec une relève solide et un bilan enviable sur le plan de la criminalité sur le territoire», affirme le cabinet de la mairesse, Catherine Fournier, par voie de communiqué.

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez un résumé quotidien de l’actualité de Montréal.

Articles récents du même sujet

Mon
Métro

Toute l'actualité locale au même endroit.

En vous inscrivant à Mon Métro, vous manifestez votre engagement envers la presse locale. + Profitez d’une expérience numérique personnalisée en fonction de vos champs d’intérêt et du quartier où vous résidez. + Sélectionnez vos articles favoris pour une lecture en différé.