Soutenez

COP 15: Montréal appelle à poursuivre le dialogue

Photo: Quentin Dufranne / Métro Média

La conférence internationale sur les causes sous-jacentes responsables de la perte de la biodiversité du Collectif COP 15 s’est clôturée aujourd’hui avec un appel à poursuivre le dialogue sur les solutions abordées au cours des derniers jours.

L’objectif premier de cette conférence est d’ouvrir le dialogue sur la façon d’amorcer des changements structurants sur le plan économique autant que les valeurs sociétales.

«La raison d’être de cette journée est de faire entendre l’Appel de Montréal pour qu’il n’y ait plus jamais aucune COP, que ce soit pour le climat ou la biodiversité, où l’on va mettre de côté cette discussion importante», a déclaré le directeur général de la SNAP Québec et porte-parole pour le Collectif COP15, Alain Branchaud.

Au travers de l’«Appel de Montréal», la mairesse de la ville-centre, Valérie Plante, accompagnée du ministre de l’Environnement et du Changement climatique, Steven Guilbeault et de son homologue provincial, le ministre Benoît Charrette, ont invité les parties prenantes à poursuivre et accélérer la réflexion entamée lors de cette journée, et ce, lors de toutes les prochaines rencontres sur le climat et la biodiversité.

L’Appel de Montréal est un outil incontournable pour agir sur les causes fondamentales qui provoque et accentue les crises environnementales. C’est un outil absolument essentiel si l’on veut que des solutions concrètes émergent.

Valérie Plante, mairesse de la Ville de Montréal

La mairesse de Montréal a pris la parole en pointant du doigt les différentes causes du déclin de la biodiversité, telles que la surconsommation, l’expansion du commerce international ou encore l’extraction et la transformation des ressources.

«Si on ne fait pas ce travail-là, si on ne se pose pas les questions difficiles, voire inconfortables, je ne veux pas qu’on se retrouve dans 10 ans à la COP 20 parce qu’on a raté les cibles de Montréal. Honnêtement, ça ne peut pas être une option. On n’a pas le temps, affirme la mairesse. Si on veut réussir, il faut que la protection de la nature devienne le critère central de toutes nos décisions. Peu importe à l’échelle où l’on agit, c’est la seule et unique approche responsable pour garantir notre avenir».

Inclure les voix autochtones autour de la table

La grande cheffe de la Nation crie du Québec, Mandy Gull-Masty, qui a annoncé qu’elle soutenait l’Appel de Montréal, a elle aussi rappelé l’importance d’inclure les peuples autochtones dans la poursuite de cette réflexion.

«Il est très important pour ceux qui se joignent et qui répondent à cet appel d’être inclusif aux voies autochtones autour de la table, dit-elle. Je crois que l’inclusivité est essentielle pendant ces moments où nous faisons face à une nouvelle réalité».

Le ministre Guilbeault a aussi appuyé l’importance de réserver une place centrale aux peuples autochtones. Hier, le premier ministre Trudeau annonçait un financement de 800 M$ pour supporter quatre projets de conservation menés par des peuples autochtones.

«Faire autrement pour notre gouvernement passe par la mise en oeuvre d’une vraie collaboration de partenariats avec les Premières Nations, les Inuites et les métis, a déclaré le ministre Guilbeault. Nous devrions tous et toutes chercher à promouvoir un leadership, les connaissances des droits autochtones comme fondements de notre action sur la nature et la biodiversité».

Les membres du public ont pu prendre le micro afin de se prononcer s’ils souhaitaient se joindre à l’Appel de Montréal. La militante innue, Mélissa Mollen Dupuis en a profité pour réitérer l’importance d’inclure davantage les peuples autochtones. Un homme venant de la communauté du Lac Simon a fait un appel émouvant au ministre Charrette de s’inspirer de l’annonce du financement Ottawa.

«En tant que Premières Nations, on trouve qu’on n’est pas assez inclus dans les discussions. On est comme entre parenthèses, a-t-il dit. On est la solution, on est la porte, on connaît notre territoire».

Chaque semaine, une sélection des nouvelles de votre arrondissement.

Nos infolettres vous suivent partout.

Articles récents du même sujet

Mon
Métro

Toute l'actualité locale au même endroit.

En vous inscrivant à Mon Métro, vous manifestez votre engagement envers la presse locale. + Profitez d’une expérience numérique personnalisée en fonction de vos champs d’intérêt et du quartier où vous résidez. + Sélectionnez vos articles favoris pour une lecture en différé.