Soutenez

Un nouveau bureau de l’ONU à Montréal

Les bureaux de Décennie des Nations unies pour la biodiversité, de l'ONU, rue Saint-Jacques. / Josie Desmarais/Métro Photo: Josie Desmarais

Montréal accueillera un bureau de l’Organisation des Nations unies (ONU), dans le cadre du programme ONU-Habitat. Il aura pour objectif d’élaborer des recommandations concrètes d’actions et politiques en matière de développement urbain durable. Il s’agit du sixième bureau de l’ONU dans la métropole, et du premier depuis la venue de l’Institut de statistique de l’UNESCO en 2001, il y a plus de vingt ans.

Ce bureau montréalais sera responsable du «programme mondial pour des villes vertes, résilientes et durables». En misant notamment sur l’intelligence artificielle, un domaine où Montréal est à la pointe, l’équipe de scientifiques qui en fera partie créera «une plateforme multidisciplinaire qui permettra de mieux prendre en compte les particularités des villes et communautés les plus vulnérables aux impacts des changements climatiques», peut-on lire dans un communiqué.

L’équipe de ce nouveau bureau se penchera tout particulièrement sur les «besoins les plus urgents».

L’arrivée des bureaux de ONU-Habitat à Montréal confirme la reconnaissance internationale du leadership de la métropole en développement durable. Ce bureau supplémentaire de l’ONU à Montréal permettra de faire rayonner l’expertise montréalaise en matière d’habitation et de développement de quartiers exemplaires.

Valérie Plante, mairesse de Montréal

28 employés à Montréal

Le bureau de Montréal emploiera 28 personnes. La ville a été choisie non seulement pour son expertise mais aussi en raison de la multitude d’organisations internationales qui y sont installées, et de son bilinguisme.

ONU-Habitat collaborera ainsi avec des chercheurs de l’Université McGill, de l’Université Concordia et de Mila, l’Institut québécois d’intelligence artificielle. L’équipe montréalaise travaillera avec celle de Barcelone, qui assure l’appui technique aux villes, et celle de l’Accélérateur des innovations technologiques urbaines des Nations unies (UNITAC) à Hambourg.

«À Montréal et partout dans le monde, on doit densifier les milieux urbains de façon intelligente en faisant une plus grande place à la nature», a déclaré la mairesse Plante lors de l’annonce.

«Je suis heureuse que le gouvernement du Canada, le gouvernement du Québec et la Ville de Montréal soutiennent à nouveau notre mandat et notre travail pour accélérer la prise d’actions locales en faveur de villes plus vertes, plus résilientes et plus durables au bénéfice des villes et des communautés les plus vulnérables», a souligné Maimunah Mohd Sharif, directrice exécutive d’ONU-Habitat.

Articles récents du même sujet

Mon
Métro

Toute l'actualité locale au même endroit.

En vous inscrivant à Mon Métro, vous manifestez votre engagement envers la presse locale. + Profitez d’une expérience numérique personnalisée en fonction de vos champs d’intérêt et du quartier où vous résidez. + Sélectionnez vos articles favoris pour une lecture en différé.