Soutenez

Des centaines de feux sonores seront installés à Montréal

Photo: iStock

Montréal veut offrir plus de temps aux piétons pour franchir les intersections de la ville. Elle espère donc installer des centaines de feux sonores sur son territoire d’ici 2029. C’est ce qui ressort d’une commission sur le transport et les travaux publics tenue mercredi soir.

Intégrer des feux sonores et des temps de traverse plus longs aux feux de circulation en n’augmentant pas le temps d’attente de tous les usagers représente un défi colossal pour tous les arrondissements de Montréal.

En ce moment, on dénombre 2344 intersections avec feux de circulation sur le territoire de la Ville de Montréal et, en date de janvier 2022, 771 d’entre elles (33%) répondaient aux standards de déplacement universel de feux pour piétons à décompte numérique.

«Comme l’objectif est d’implanter 250 intersections à modifier par année, il faudra attendre jusqu’à l’année 2029 pour compléter le reste des intersections», a mentionné le chef d’équipe du Service de l’urbanisme et de la mobilité, Bartek Komorowsk.

Toutefois, «l’implantation systématique de feux sonores à chaque intersection n’est pas envisagée puisqu’ils sont activés par des boutons d’appel, qui émettent une tonalité à chaque seconde pour permettre leur localisation. Ce son répétitif peut être dérangeant s’il se trouve à côté d’une résidence», nous apprend également le document de présentation.

En outre, il n’est pas possible de prévoir des feux sonores à toutes les traverses d’une intersection, puisqu’une multiplication des signaux sonores créerait de la confusion pour les personnes ayant une déficience visuelle.

Vizion zéro et accessibilité universelle

L’accessibilité universelle et la Vision Zéro sont des démarches distinctes mais complémentaires. Afin d’augmenter la mobilité active tout en améliorant le bilan des collisions avec décès et blessés graves, les deux démarches doivent aller de pair.

L’accessibilité universelle cherche à augmenter la mobilité des personnes en situation de handicap et des aînés, et vise des endroits où il y a des barrières à la mobilité. Elle a principalement recours à des mesures d’aménagement.

Pour sa part, la Vision Zéro cherche à réduire le nombre de décès et de blessés graves. Elle vise des endroits où il y a un risque plus élevé de collision et fait appel à une diversité de mesures visant l’aménagement, mais aussi le contrôle de la circulation, les comportements des usagers et les caractéristiques des véhicules.

Rues piétonnes et partagées

Les rues piétonnes et partagées sont populaires et l’administration Plante veut en augmenter le nombre. Cela représente, entre autres, le défi de permettre à tous de traverser la rue à mi-tronçon et cela semble loin d’être évident.

Il faudra également délimiter les corridors partagés de ceux réservés exclusivement aux piétons et combler l’absence des repères auditifs fournis par la circulation automobile.

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez un résumé quotidien de l’actualité de Montréal.

Articles récents du même sujet

Mon
Métro

Toute l'actualité locale au même endroit.

En vous inscrivant à Mon Métro, vous manifestez votre engagement envers la presse locale. + Profitez d’une expérience numérique personnalisée en fonction de vos champs d’intérêt et du quartier où vous résidez. + Sélectionnez vos articles favoris pour une lecture en différé.