Montréal

«On donne plus de conseils qu'on en reçoit»

En visite à Bonn, en Allemagne, dans le cadre d’une conférence sur les villes et la biodiversité, le maire Gérald Tremblay a affirmé en entrevue à Métro hier que Montréal y donne plus de conseils qu’il en reçoit.

Le maire Tremblay représente ses collègues des autres grandes villes canadiennes à cette conférence qui se termine aujourd’hui.
«On doit travailler avec nos partenaires américains et ontariens, a affirmé M. Tremblay. On s’aperçoit, par exemple, qu’il y a de plus en plus d’espèces envahissantes qui causent préjudice à la biodiversité.»

Gérald Tremblay a notamment discuté avec les représentants de Johannesburg, ville la plus peuplée d’Afrique du Sud et une des capitales économiques du continent noir. Les Sud-Africains lui ont demandé des conseils dans la gestion des déchets.

Par ailleurs, la politique environnementale de Chicago a inspiré le maire de Mont-réal. «Chicago est un exemple nord-américain en ce qui concerne les espaces verts dans la ville et la protection des rives, car il y a là aussi des grands lacs», a indiqué M. Tremblay.

Organisée par la ville de Bonn et le Secrétariat de la Convention des Nations unies sur la diversité biologique – dont le siège est à Montréal -, la réunion a lieu en marge de la conférence internationale de l’ONU sur la préservation des espèces. Des représentants de plus de 190 pays y participent.

Le porte-parole de Green-peace Québec, Éric Darier, est aussi en Allemagne pour cette occasion. Il a reconnu qu’il y a une volonté politique de préserver la biodiversité à Montréal, mais qu’il y avait des villes bien plus en avance. «Mais malheureusement, il faudrait que ce soit tous les niveaux de gouvernement qui agissent», a-t-il ajouté, critiquant l’action du gouvernement conservateur.

Articles récents du même sujet