Montréal

Vélo Québec conteste le réaménagement

Le projet de réaménagement d’une portion de la piste cyclable du parc de l’Île-de-la-Visitation est vivement contesté par l’organisme Vélo Québec.

La Ville de Montréal entend déplacer le quart de la piste cyclable existante en raison de l’érosion des berges et la convertir en piste multiusager d’une largeur de cinq mètres. Celle-ci pourra accueillir des piétons et des cyclistes. Les patineurs à roues alignées en seront exclus puisqu’elle sera recouverte de poussière de roche.

«C’est une mauvaise idée, a clamé hier la présidente-directrice générale de Vélo Québec, Suzanne Lareau, en entrevue à Métro. Dans un parc aussi achalandé, ça va être conflictuel.»

Une piste multiusager a été aménagée il y a 10 ans dans le Vieux-Montréal, le long de la rue de la Commune, entre les artères Berri et McGill. Depuis, la cohabitation entre les cyclistes et  les piétons est chaotique, a rapporté Mme Larreau.

Qui plus est, le revêtement de poussière de roche aura pour effet d’altérer la piste multiusager plus rapidement et de réduire son temps d’utilisation, selon la pdg de Vélo Québec. Au printemps, les amoureux du vélo devront attendre que le sol soit sec avant de l’emprunter.

Un parc plus «paisible»
Si on a choisi de ne pas asphaltéer la nouvelle piste, c’est pour réduire la vitesse des cyclistes, a soutenu la responsable des parcs à la Ville de Montréal, Helen Fotopulos. «Nos parcs sont très achalandés, alors il faut gérer les usages», a-t-elle dit. Elle ajoute que ce revêtement aura pour effet de rendre le parc plus «paisible».

Vélo Québec, qui, contrairement aux habitudes de la Ville, n’a pas été consulté pour ce projet, propose plutôt de déplacer l’actuelle piste cyclable asphaltée et d’aménager un nouveau sentier piétonnier.

«[Cette solution] grugerait le parc et la nature», a rétorqué Mme Fotopulos. Cette dernière a précisé que le projet n’est pas entièrement décidé. Des améliorations peuvent encore y être apportées.

Articles récents du même sujet