Montréal

Trafic aérien: le nombre de plaintes double

Le nombre de plaintes relatives au bruit des avions a plus que doublé en deux ans alors qu’Aéroports de Montréal (ADM) pourrait instituer de nouveaux corridors aériens et augmenter les vols de nuit.

En 2007, le comité consultatif de l’Aéroport Pierre-Elliott-Trudeau a reçu 1 252 plaintes  de 226 citoyens affectés par le bruit autour de l’aéroport. C’est 2,5 fois plus qu’en 2005 et 80 % de ces plaintes concernent les vols de nuit (23 h et 7 h).

Les arrondissements de Dorval, d’Ahuntsic-Cartierville, et de Saint-Laurent sont les plus touchés. Lachine et LaSalle pourraient les rejoindre sous peu, si ADM confirmait l’exploitation de nouveaux corridors aériens afin de répondre à l’augmentation du trafic (de 3,8 % par an entre 2003 et 2022).

Baisse de valeur foncière
«Ça fait beaucoup de dérangement et de pollution provenant des avions qui volent à moins de 2 500 pieds», dénonce Jean-Marc Hétu, du Regrou­pement Lachine pour une qualité de vie (RLQV), qui craint que la valeur foncière des maisons ne baisse de 10 à 15 %. Le RLQV, ainsi que d’autres associations de citoyens comptent se faire entendre par ADM, qui tient son assemblée générale annuelle jeudi.

Près de 23 000 personnes habitent dans une zone jugée «peu compatible avec un développement résidentiel», pour reprendre les termes d’un rapport d’ADM sur le climat sonore. Si la superficie totale de cette zone avait diminué de 59 % entre 1995 et 2003, elle a eu tendance à remonter depuis. Il a été impossible d’obtenir un commentaire de la part d’ADM.

Articles récents du même sujet