Montréal

«La répression ne fonctionne pas»

Les jeunes Mont­réalais sont contre les graffitis, mais ce n’est pas avec une réglementation répressive que le phénomène s’estompera, selon eux.

«La répression ne fonctionne pas», a déclaré hier la présidente du Conseil jeunesse de Montréal (CJM), Marilou Filiatreault. Si on veut éradiquer le phénomène des graffitis, ce n’est pas en les enlevant et [en instaurant] une réglementation que ça va fonctionner. C’est en sensibilisant et en faisant de la prévention.»

Mme Filiatreault, qui est aussi intervenante au Carrefour jeunesse-emploi de Marquette, a raconté l’histoire d’un jeune préadolescent qui continuait à graffiter pour la visibilité que lui offrait cette forme d’art, bien qu’il ait été arrêté à treize reprises.

Dans un avis sur les graffitis, le CJM suggère, entre autres, à la Ville de légaliser certains lieux de pratique pour les graffiteurs et de valoriser cette activité artistique lors d’événements culturels.

La Ville continuera d’effacer les graffitis
La Ville s’est montrée ouverte aux propositions du CJM. «Honnêtement, j’avais plus tendance à favoriser l’enlèvement des graffitis, avec une réglementation excessivement sévère pour que ça arrête une fois pour toute», a dit le responsable des services aux citoyens au comité exécutif de la Ville de Montréal, Marcel Tremblay. Ce dernier a rapporté que la Ville tente de freiner le phénomène en collaborant entre autres avec la Commission scolaire de Montréal pour sensibiliser les jeunes.

Les graffitis, bien qu’ils ne représentent pas une préoccupation primordiale pour les jeunes Montréalais, sont réprouvés par le quart d’entre eux, quelque soit leur type. Les scraffitis (signature laissée en égratignant) et les tags (signature stylisée souvent illisible) sont les graffitis les plus détestés des jeunes.

Cette année, Montréal  investit 1 M$ pour enlever les graffitis. Le tiers de cette somme est consacré à l’arrondissement Ville-Marie. La Ville veut ainsi en effacer jusqu’à 200 000 m2.

Articles récents du même sujet