Montréal

Une semaine sans écran

Depuis lundi, une partie des 410 élèves de l’école primaire Simonne-Monet, dans le quartier Côte-des-Neiges, ont rangé leurs télécommandes, éteint leurs ordinateurs et caché leurs jeux vidéo afin de profiter pleinement de la troisième Semaine sans écran.

Quelque 141 élèves de l’école Simonne-Monet ont déjà participé l’année dernière à cet événement organisé au niveau provincial. Les organisateurs espèrent que la participation sera encore plus importante cette année.

«Un des objectifs est de prévenir la violence chez les jeunes, a expliqué à Métro Michelle Danis, psychoéducatrice à la Commission scolaire de Montréal. Des études ont démontré que les élèves qui regardent plus souvent la télévision et sont inactifs sont plus violents.»

L’expérience semble porter fruit. Lundi, 177 élèves ont indiqué ne pas s’être assis devant un écran, alors que 152 élèves ont résisté au cours de la journée d’hier.

L’activité semble avoir ouvert les yeux de plusieurs participants. «Je me rends compte que je prends plus le temps de jouer avec mes amis», a indiqué Vlad Patyngo, un élève de sixième année, qui répéterait l’expérience.

«L’idée, c’est de montrer aux enfants qu’ils peuvent s’amuser autrement qu’avec la télévision», a précisé Judith Boisclair, directrice de l’école.

Articles récents du même sujet