Montréal

Travaux sur la Main: la Ville était au courant

Gaz Métro admet avoir mal planifié ses travaux sur le boulevard Saint-Laurent, mais ajoute aussi que la Ville était au courant depuis novembre.

Jeudi dernier, Gaz Métro a mis le feu aux poudres. L’entreprise a indiqué à l’arrondissement qu’elle allait réaliser l’entretien de 40 branchements sur le boule­­vard Saint-Laurent. Cela entraîne plus d’un mois de travaux sur la Main où l’entreprise creusera, à un mètre de profondeur, parfois de bord en bord, entre la rue Sherbrooke et l’avenue du Mont-Royal.

«On aurait dû mieux anticiper l’entretien de notre réseau dans cette zone, car on aurait pu terminer nos travaux à temps pour l’hiver», admet Frédérik Krikorian, porte-parole de Gaz Métro. «Mais la Ville était au courant qu’on devrait revenir ce printemps», a-t-il ajouté.

La Ville surprise

«L’entreprise nous avait prévenus en novembre, qu’ils auraient quelques [10 à 12] branchements à réaliser, mais pas 40», a admis en conférence de presse Helen Fotopulos, mairesse de  l’arrondissement du Plateau-Mont-Royal.

En octobre, Mme Fotopulos indiquait pourtant que les travaux cesseraient pour l’hiver sur la Main et qu’il ne resterait pour le printemps que quelques travaux «cosmétiques» comme la pose d’asphalte, la plantation d’arbres ou l’installation de bancs.

Or, en plus de Gaz Métro, les commerçants situés au coin de l’avenue des Pins ont dû subir les longs travaux de la Com­mission des services électriques.

Rencontre mercredi
«On va rencontrer [aujourd’hui] le contracteur et les ingénieurs de Gaz Métro pour éviter que la population et les commerçants ne soient pris en otage», a déclaré hier le responsable des infrastructures à la Ville, Sammy Forcillo. Gaz Métro assumera les frais supplémentaires induits par ses travaux.

Les commerçants, déjà durement éprouvés par un an de travaux, ne pourront installer leurs terrasses sur des trottoirs élargis qu’en juin.

«On est inquiets, on demande à la Ville qu’elle nous donne des informations précises et qu’elles nous assure que les événements de juin ne seront pas perturbés», a déclaré Sandra Fénelon, directrice générale de la Société de développement du boulevard Saint-Laurent.

Articles récents du même sujet