Montréal

Déneigement: Montréal choisit le statu quo

Malgré les difficultés éprouvées cet hiver, les arrondissements demeureront responsables des opérations de déneigement. Montréal n’envisage donc pas de les centraliser.

«Les services de proximité doivent être assurés par les arrondissements», a clamé, hier, le responsable des services aux citoyens au comité exécutif de Montréal, Marcel Tremblay. «C’était un hiver exceptionnel, a-t-il ajouté. Autrement, les arrondissements n’ont aucune difficulté [à gérer les opérations de déneigement].»

Pas moins de 371 cm de neige sont tombés sur la métropole depuis le mois de novembre. Neuf chargements de neige ont été nécessaires et 22 sites de déversement temporaires ont dû être ouverts.

La Ville considère toutefois qu’il faut mieux harmoniser les opérations entre les arrondissements pour déblayer les grandes artères. Un plan d’opération existe pour déneiger rapidement les boulevards Henri-Bourassa, Crémazie et Pie-IX, ainsi que l’avenue Papineau et les rues Sherbrooke et Notre-Dame, mais il devenait désuet lorsque les accumulations de neige dépassaient  40 cm, a expliqué le chef des opérations de déneigement, Yves Girard. Une réflexion doit avoir lieu cet été pour trouver des solutions.

Les déficits enregistrés par les arrondissements à la suite de cet hiver exceptionnel n’entraîneront pas de hausse des comptes de taxes des Montréalais, a dit hier le responsable des finances de la Ville de Montréal, Frank Zampino.

De l’aide pour les arrondissements
Montréal fournira une aide financière de 15 M$ à ses arrondissements pour éponger les dépenses liées à l’exploitation des sites d’élimination de la neige.

Cet argent permettra d’absorber en partie les coûts additionnels, évalués à 30 M$ que risquent d’engendrer les opérations de déneigement pour les arrondissements en 2008,  selon les prévisions de la ville centre. À cela, s’ajoutent 10 M$ qui seront consacrés à l’exploitation des sites d’élimination de la neige.

«Cet hiver requiert des mesures exceptionnelles», a dit le responsable des finances, Frank Zampino. Pour 2007, un déficit de 34 M$ a été enregistré par les arrondissements. «Il sera totalement épongé par les surplus générés par les autres activités des arrondissements», a assuré M. Zampino.

Articles récents du même sujet