Soutenez

Changer le monde dans un café

Donner son opinion dans un endroit public, c’est la formule d’une université pas comme les autres. L’Université autrement : Dans les cafés propose une nouvelle manière d’apprendre en participant spontanément à des conversations publiques dans des cafés.

«Ces rencontres, tout le monde peut y participer. Elles nous apprennent à nous engager avec les autres, à parler et à écouter d’autres opinions, explique la fougueuse coordonnatrice des rendez-vous, Élizabeth Hunt, en entrevue à Métro. Elles nous apprennent aussi à démystifier l’idée qu’il faut être un expert pour donner son avis sur un sujet qui nous intéresse.»

Un concept montréalais
Ce concept, répandu aujourd’hui dans des cafés de Vancouver, a germé à Montréal en 2003 à l’université Concordia. La formule est simple : un enjeu de société important, un animateur chevronné, deux ou trois invités spéciaux qui transmettent un savoir théorique ou pratique, une ambiance conviviale et du monde dans le café. Tous ceux qui sont présents peuvent réagir et embarquer dans la conversation.

«Je suis ressorti de cette rencontre mieux informé, a confié Patric Hani, un
participant à une conversation publique sur ce qui se retrouve dans notre assiette. J’ai modifié ma façon de consommer depuis; j’achète de plus en plus « responsable ». De plus, lorsque les « profanes » se confrontent à moi par rapport à ça, je suis plus en mesure de leur expliquer les vrais enjeux; je suis plus convaincant.»

Transformer la société…
Lorsque l’Institut de développement communautaire de Concordia a initié L’Université autrement : Dans les cafés, le but était de créer des espaces collectifs qui permettent aux citoyens de s’instruire et de participer spontanément à la dynamique sociale.  Ces échanges sont en fait perçus comme faisant partie du processus de transformation sociale de la collectivité.

Dans une société où les gens proviennent de divers horizons, bardés de bagages culturels différents, L’Université autrement : Dans les cafés s’inspire de l’éducation populaire qui se transmet par la parole. «L’idée est de donner l’opportunité aux gens de discuter ensemble et voir quelles sortes de visions et de perspectives sont émises des uns et des autres», explique la coordonnatrice de ces rencontres.

À l’image des cafés d’antan où les membres d’un groupe se réunissaient pour refaire le monde, L’université autrement : dans les cafés propose aux Montréalais de poursuivre leur apprentissage, d’aller plus loin dans leur engagement et d’approfondir leur réflexion.

«L’envers de la médaille est que nous ne connaissons pas l’impact de ces conversations dans la vie de la communauté et les gestes que posent les gens par la suite», précise  Mme Hunt.  

Articles récents du même sujet

Mon
Métro

Toute l'actualité locale au même endroit.

En vous inscrivant à Mon Métro, vous manifestez votre engagement envers la presse locale. + Profitez d’une expérience numérique personnalisée en fonction de vos champs d’intérêt et du quartier où vous résidez. + Sélectionnez vos articles favoris pour une lecture en différé.