Montréal

Les urgences du CHUM se porteraient mieux

Malgré un achalandage accru à l’urgence de l’hôpital Notre-Dame, la situation irait en s’améliorant à la suite de l’embauche d’une firme internationale de consultants.
L’hôpital Notre-Dame avait engagé, en octobre, la firme McKinsey afin de faire diminuer le nombre de patients qui séjournent plus de 48 heures à son urgence.

«On fait maintenant plus attention aux petits détails, a affirmé hier Denis Roy, directeur général du CHUM. La situation dans nos urgences a toujours été une priorité, mais nous nous sommes rendus compte que nous n’avions plus assez de recul pour trouver une solution. Nous avons donc engagé une firme de consultants pour nous aider à trouver des moyens pour y limiter à 12 heures le séjour des patients.»

L’hôpital Notre-Dame a été choisi pour accueillir la firme McKinsey. Les services de la firme ont coûté 1 M$ à l’Agence de la santé de Montréal et au CHUM. Ses conclusions, qui se résument à réviser le rôle de chacun, mieux organiser leur travail et à mieux planifier les admissions et les départs des patients, seront appliquées sous peu à l’Hôtel-Dieu et à l’hôpital Saint-Luc.

Pour le directeur général du CHUM, il est impensable de fermer l’une des trois urgences comme le suggéraient ses urgentologues. Le CHUM se concentre plutôt sur le recrutement de médecins afin d’atteindre les quotas requis pour leur bon fonctionnement.

Articles récents du même sujet