Montréal

Québec veut prendre le pouls de la population

Québec veut savoir ce que pense la population de la procréation médicalement assistée.

Dès demain, un questionnaire sera mis en ligne sur le site de la Commission de l’éthique de la science et de la technologie. Des questions seront posées notamment sur le don d’ovules, le don de sperme, les mères porteuses et la sélection des embryons.

«On veut savoir ce que la population en pense parce qu’on ne veut pas que [l’avis qu’on prépare] soit un discours d’experts», explique la conseillère en éthique Geneviève Trépanier. Cet avis avait été demandé en juin par l’ancien ministre de la Santé, Philippe Couillard, lors de l’analyse en commission parlementaire du projet de loi 23 sur les activités cliniques et la recherche en matière de procréation assistée.

«Est-ce que les gens sont vraiment à l’aise avec [la procréation médicalement assistée]? demande Mme Tré-panier. Est-ce qu’il y a des choses qui vont trop loin? Par exemple, le diagnostic préimplantatoire peut être utilisé pour sélectionner des embryons afin que le bébé n’ait pas une maladie mortelle. Est-ce qu’on serait prêt à sélectionner un embryon par rapport au sexe ou à une maladie qui est moins grave?»

Dans son avis, la Commission de l’éthique de la science et de la technologie ne veut surtout pas remettre en cause des droits acquis, comme celui des couples homosexuels de recourir aux méthodes de procréation assistée.

La consultation électronique se déroulera jusqu’au 3 octobre. Le questionnaire est disponible au www.ethique.gouv.qc.ca

Articles récents du même sujet