Montréal

Un député français à Montréal dès 2012?

Dès 2012, il y a de bonnes chances que l’un des députés élus à l’Assemblée nationale française habite Montréal.

C’est ce que prédit François Lubrina, conseiller élu à l’Assem-blée des Français de l’étranger,  au lendemain de l’adoption d’un projet de réforme qui donne, notamment, aux Français établis hors de France la possibilité d’élire directement des députés.

Le projet de réforme constitutionnelle dans lequel était incluse cette disposition a été adopté de justesse lundi par le Congrès français. Il s’agissait d’une promesse de campagne de Nicolas Sarkozy.

«La colonie française vivant à Montréal étant la plus importante en dehors d’Europe, il est vraisemblable qu’un des sièges dévolus à l’Amérique du Nord soit occupé par un élu français vivant à Montréal», indique M. Lubrina, qui pense que la métropole sera en concurrence avec New York.

À l’image de l’Italie, les Français de l’étranger pourraient disposer de 12 députés sur 577. Ils seraient ainsi mieux représentés pour ce qui touche aux questions d’éducation, de retraite ou de reconnaissance des diplômes.

Articles récents du même sujet