Montréal

Des tonnes de déchets à ramasser

Les Montréalais devront attendre jusqu’au 15 juillet avant que disparaissent tous les amas de déchets occasionnés par la vague de déménagements.

 

Soixante-trois personnes de plus qu’à l’habitude travaillent présentement à la collecte des déchets sur l’île de Montréal. «Les gens leur travail, mais ça ne se fait pas du jour au lendemain», a commenté le responsable des services aux citoyens de la Ville, Marcel Tremblay.

M. Tremblay a rappelé que la métropole a besoin de la collaboration des gens pour garder un environnement sans déchet. «La ville sera propre si les citoyens le veulent bien», a-t-il souligné.

Ce qui fait le bonheur des uns…

L’écocentre de l’Acadie, un des six centres de récupération de Montréal, a reçu moins de déchets qu’à l’habitude le 1er juillet. «Je croyais que les gens en profiteraient pour venir tandis qu’ils avaient leurs camions de déménagement, mais ce ne fut pas le cas», a raconté une employée de l’endroit, France Pigeon. Par ailleurs, l’écocentre a été plus achalandé d’environ 15 à 20 % hier.

De son côté, le service d’information 311 a connu un plus grand achalandage qu’à l’habitude le 1er juillet: 1 800 appels y ont été enregistrés, alors que la moyenne est de 1 000 à 1 200 appels par jour.
M. Tremblay voyait d’un bon Å“il le plus grand nombre d’appels des citoyens.

Articles récents du même sujet