Montréal

Des Jeunes Patriotes dénoncent le financement de la fête du Canada

Une poignée de Jeunes Patriotes ont dénoncé hier à Montréal le financement excessif qui est accordé au Québec, selon eux, à l’occasion de la fête du Canada.

«Le Québec est sept fois plus financé que l’Ontario, a rapporté le directeur des communications des Jeunes Patriotes du Québec, Julien Larocque. C’est quelque chose d’inacceptable dans une démocratie de financer une telle propagande.»

Jouant les trouble-fêtes en pleine fête du Canada, les jeunes militants ont scandé avec cynisme et humour: «Québec à genoux, plus jamais debout», «Montréal anglais» ou encore «God save the Queen». Plusieurs agents du Service de police de Montréal les avaient à l’Å“il.

«On ne voulait pas se faire crier des insultes, a expliqué le porte-parole des Jeunes Patriote du Québec, François Gendron. On a donc fait un beau rassemblement loyaliste et fédéraliste».

Des Montréalais, venus pour les activités de la fête du Canada, regardaient d’un Å“il plutôt perplexe les jeunes militants s’exécuter.

Participant tous les ans aux festivités entourant l’anniversaire de la Confédération, Dick Momedgin n’a pas apprécié la démonstration publique. «Ce n’est pas bien. Pas aujourd’hui», a-t-il dit.

Luc Asselin, de son côté, en a plutôt ri. «Visiblement, plein de gens ne parlent pas un mot de français et agitent leur drapeau du Canada sans rien comprendre de l’ironie qui se déroule sous leurs yeux.»

Articles récents du même sujet