Montréal

Petit «Bécik» va loin

Le service de vélo-partage du Plateau-Mont-Royal obtient un tel succès depuis deux ans qu’il devrait être offert tout au long de la saison de vélo dès l’année prochaine.

La flotte de Béciks verts a refait son apparition hier sur la Place Gérald-Godin de l’arrondissement du Plateau- Mont-Royal. Le nombre de vélos disponibles est passé de 20 à 35 cette année et, déjà, la Société de développement de l’avenue Mont-Royal (SDAMR), qui gère le programme, s’attend à enregistrer près de 2 000 emprunts d’ici le 31 août.

«Le service est à ce point populaire qu’on envisage de l’offrir au-delà de la saison estivale, mais pendant les fins de semaine seulement, a indiqué à Métro Charles-Olivier Mercier, chargé de projet Développement durable de la SDAMR. Mais il nous faudrait des investissements supplémentaires.»

En 2007, le service de vélo-partage a coûté 60 000 $. La facture pourrait toutefois être moindre l’année prochaine.

«Ce qui fait monter les coûts, c’est l’achat des vélos, a précisé M. Mercier. En ce moment, la flotte compte 35 vélos. On voudrait la faire passer à environ 40 l’année prochaine. Si on ne s’en fait pas trop voler cette année, on pourrait n’avoir que quelques vélos à acheter
en 2009.»

Un service bien implanté

Les Béciks verts sont apparus en 2006, dans le cadre de l’événement Paysages éphémères.

«Avec le vélo en libre-service qui s’annonçait pour Montréal, on pensait que 2007 serait la dernière année du vélo-partage, a expliqué la mairesse de l’arrondissement du Plateau Mont-Royal, Helen Fotopulos. Mais on s’est rendu compte que notre service était complémentaire à ce qui serait proposé.»

Le service de vélo-partage a en cela de particulier qu’il est gratuit et qu’il permet à tous les Montréalais et aux gens de passage d’emprunter un vélo pendant une journée entière.

Articles récents du même sujet