Montréal

Vers une privatisation du mont Royal?

Le déménagement de plusieurs institutions hospitalières situées sur le mont Royal laissera libre 240 000m2 de plancher, soit l’équivalent de 40 terrains de football.

Quand les deux méga-hôpitaux du Centre universitaire de santé McGill (CUSM) et du Centre hospitalier de l’Université de Montréal (CHUM) seront enfin achevés, les édifices hébergeant l’Hôtel-Dieu, le majestueux Royal-Victoria et l’Hôpital Shriners pour enfants seront vides.

Plusieurs craignent déjà que ces ensembles idéalement situés sur la montagne et totalisant 23 pavillons de 2 à 12 étages puissent devenir des condos de luxe. Cela contribuerait à la privatisation du mont Royal, en bloquant notamment certains accès actuellement publics.

Alors qu’aucune institution publique ne s’est manifestée pour reprendre l’Hôtel-Dieu, qui d’autre que le secteur privé pourrait reprendre ces imposants édifices et les mettre en valeur? Ce sera l’un des sujets de discussion au menu du Sommet 2013 du Mont-Royal, qui se tient vendredi.

«Même si on parle du sujet depuis plus de 10 ans, il n’y a pas eu de réelle planification de la réutilisation de ces bâtiments qui deviendront vacants d’ici 2017», indique Gabrielle Korn, directrice des communications des Amis de la Montagne, l’organisme qui pilote le Sommet.

La Ville de Montréal profitera de l’évènement pour présenter un nouvel outil pour améliorer la sauvegarde du patrimoine.

Lors du Sommet, les 150 intervenants attendus feront aussi le bilan d’une décennie d’engagements pour protéger l’un des principaux symboles de Montréal. Parmi les action prises, signalons le recensement de toutes les vues sur le mont Royal afin de les protéger d’une altération possible, en cas de nouvelles constructions trop hautes.

D’ailleurs, plusieurs projets de construction ou d’agrandissement dans le périmètre du mont Royal ont été refusés pour éviter la bétonisation du secteur. Un nouveau parc de 23 hectares a aussi été crée sur le troisième sommet en mettant en commun les terrains de plusieurs institutions de la montagne. Si un belvédère a déjà été construit, il reste à aménager plusieurs portions du chemin de ceinture.

 

Articles récents du même sujet