Montréal

Les refuges pour sans-abri débordent

Les trois refuges montréalais pour sans-abri fonctionnent à pleine capacité et même plus. À la Mission Old Brewery (MOB), le débordement a une telle ampleur que des matelas sont installés par terre pour les hommes et des lits de camps sont disposés dans la cafétéria du refuge pour femmes. «C’est loin d’être l’idéal, admet le directeur général de la MOB, Matthew Pearce. On ne refuse personne qui se présente à la porte». Pour mieux répondre à la demande en ces temps très froids, la MOB a ouvert depuis lundi soir quinze lits pour les femmes dans le pavillon Roger-Beaulieu de la rue Clark.

Le refuge de la Mission Bon Accueil (MBA) est aussi bien bondé. À peine quelques lits restent libres la nuit venue. «On ne veut pas être plein à 100%, parce qu’on ne sait pas où on mettra [les itinérants] dit le directeur général de la MBA, Cyril Morgan. On ne laisse personne dehors. On est la dernière porte de dépannage sur l’île de Montréal.» Contrairement à la MBA, la Maison du Père est la première porte à laquelle cognent les hommes itinérants. Trois cents hommes y dorment chaque soir et pas un de plus n’est accepté. Ils sont plutôt référés aux deux autres refuges.

La crise économique serait en partie responsable du débordement des trois grands refuges pour sans-abri montréalais. «On a vu une croissance des cas de personnes qui se trouvent en situation d’itinérance à cause de la crise économique», rapporte le directeur général de la Mission Old Brewery, Matthew Pearce.

Manque de soutien
Toutefois, le manque de soutien explique aussi le nombre important de sans-abri à Montréal, croit la directrice du financement et des communications de la Maison du Père, Manon Dubois, notamment en ce qui concerne celles qui souffrent d’un problème de santé mentale, de toxicomanie ou de jeu compulsif.

Dons de vêtements
Les trois refuges montréalais sont en quête de vêtements pour que les personnes en situation d’itinérance puissent demeurer au chaud. Des mitaines, des bottes, des manteaux et des foulards sont recherchés, de même que des bas et des sous-vêtements.

Articles récents du même sujet