Montréal

Projet Montréal demande le gel des tarifs de la STM

Projet Montréal a réagi aux hausses de tarifs de la Société de transport de Montréal (STM) annoncées ce matin en demandant leur gel pour 2010. Le chef de Projet Montréal, Richard Bergeron, soutient que les augmentations à répétition nuisent au développement du transport en commun.

«Le maire Tremblay n’est pas à une contradiction près. Depuis son arrivée, même s’il ne cesse de nous parler de l’importance du transport en commun, nous avons assisté à une hausse de 45% du prix de la CAM, passant de 48,50$ à 70$ sous son administration. C’est une hausse du coût du transport collectif de 258 $ par année par usager», a déploré M. Bergeron dans un communiqué de presse émis aujourd’hui. «Nous dénonçons cette nouvelle hausse qui est plus élevée que l’inflation sur les prix à la consommation (IPC). Projet Montréal souhaitait même une baisse du coût de la CAM pour encourager les usagers à utiliser les services de la STM», a-t-il ajouté.

Par ailleurs, Projet Montréal a de nouveau fait valoir son désaccord face au fait que l’actuel président de la STM, Michel Labrecque, ait accédé à ce poste en obtenant le titre de représentant des usagers de la STM après avoir été défait comme candidat à la mairie du Plateau-Mont-Royal aux dernières élections.

«Ça démontre, encore une fois, l’urgence de dépolitiser le poste du représentant des usagers. La personne qui est supposée représenter les usagers du transport en commun n’a pas fait sa job», a soutenu Alex Norris, conseiller de ville du district Mile-End pour Projet Montréal.

Articles récents du même sujet