Montréal

Budget 2010: La pilule passe mal pour les villes de banlieue

Le budget 2010 de la Ville de Montréal passe mal. Après que l’opposition au conseil de ville eut voté contre lundi, les villes de banlieue ont fait de même mardi, lors de son examen au conseil d’agglomération. «Nous sommes déçus a déclaré le maire de Westmount, Peter Trent qui représente aussi les municipalités de banlieue. Le processus budgétaire était entaché de problèmes et d’inefficacité. Il n’y avait pas de principes directeurs, pas de transparence ni de véritable consultation.»

Hausse injustifiable
«La hausse de 9,4 % des dépenses prévues au budget d’agglomération, qui se traduira par une augmentation de 12,6 % de la quote-part des municipalités de banlieue, est irresponsable et injustifiable sur le plan fiscal, surtout compte tenu du climat économique», a conclu M. Trent.

Le maire Tremblay détenant la majorité au conseil de ville (qui regroupe les 19 arrondissements) ainsi qu’au conseil d’agglomération (qui regroupe les villes de banlieue), le budget a finalement été adopté. Des hausses de taxes moyennes de 6 % attendent donc les Montréalais.     

Articles récents du même sujet