Montréal

Budget 2010 de Montréal: Les grandes lignes

Pour 2010, la Ville a déposé un budget de 4, 3 milliards, en hausse de 5,6 %. Les investissements (774,5 M$) seront toutefois en baisse de 33 % par rapport à 2009. Les scandales dans le domaine municipal ont entraîné le gel de l’octroi de certains contrats, le temps, notamment, de revoir le processus d’attribution des contrats. Mais certains grands postes budgétaires comme le transport en commun échappent aux coupures.

Transport

La STM peut sourire, son budget (389,6 M$) a été augmenté de 57,6 millions (+ 17,6 %). Le début des travaux pour la voie réservée aux autobus sur Pie-IX est notamment au programme. Le réseau de BIXI sera étendu, et 60 km de pistes cyclables seront ajoutés cette année. Par contre, le budget est plutôt discret au sujet du futur tramway, de la navette ferroviaire vers l’aéroport et de l’extension de la ligne bleue du métro. «Les études sont en cours», a laconiquement répondu Gérald Tremblay.

Environnement
Peu de nouveautés de ce côté-là. Si les arrondissements de LaSalle et de Saint-Laurent auront un nouvel écocentre et si 9 M$ sont prévus pour des nouveaux bacs de recyclage et 12 M$ pour augmenter les aires protégées, il y a un grand absent, déplore le Conseil régional de l’environnement. Il s’agit des infrastructures de compostage et de biométhanisation à l’égard desquelles Montréal semble prendre du retard, malgré les subventions disponibles à Québec et à Ottawa.

Travaux publics
D’ici trois ans, 1 milliard $ sera investi dans des projets d’infrastructures relatifs à l’eau, 775 millions pour la voirie et 400 millions pour les grands projets comme la transformation de l’autoroute Bonaventure, le développement du secteur l’Acadie-Chabanel, le technopôle Angus et le développement du projet de l’Université de Montréal sur le campus d’Outremont.

Loisirs et culture
En 2010, la Ville investira 114 millions $ dans de nouveaux projets comme le nouveau Planétarium (4,6 M$), le réaménagement du square Dorchester et la construction de nouvelles bibliothèques dans les arrondissements de Rosemont et de Saint-Laurent. Un stade de soccer intérieur (6,3 M$) est aussi prévu à proximité du Complexe environnemental Saint-Michel, dans le nord. Mais ce sera encore le Quartier des spectacles qui drainera la majorité des fonds (28,6 M$) avec la fin des travaux de réaménagement des rues derrière la Place des Arts.

Une nouvelle taxe
Pour récupérer 20 millions $, une nouvelle taxe sera mise en vigueur pour les parcs de stationnement non résidentiels du centre-ville entre les rues Atwater, Papineau et des Pins. La taxe ira de 13 $ à 54 $ par place de stationnement offerte. Par exemple, une tour à bureaux de l’avenue Président-Kennedy offrant un garage intérieur de 100 places paiera 4 000 $ par année.

La Chambre de commerce du Montréal Métropolitain a accueilli la nouvelle avec scepticisme. «La Ville fragilise les entreprises à une étape où plusieurs d’entre elles luttent pour leur survie», a déclaré son président, Michel Leblanc, qui voit dans le budget de la Ville «un pari risqué» dans un contexte où les hausses de taxes pour le secteur non résidentiel s’élèveront à 6 % cette année.

Articles récents du même sujet