Montréal
14:15 11 septembre 2013 | mise à jour le: 11 septembre 2013 à 16:38 temps de lecture: 3 minutes

Un pas de plus vers une nouvelle école à l’Île-des-Soeurs

Un pas de plus vers une nouvelle école à l’Île-des-Soeurs
Photo: Birtz Bastien Beaudoin Laforest architectes/Collaboration spéciale

L’Office de consultation publique de Montréal (OCPM) soutient la construction d’une deuxième école primaire à l’Île-des-Sœurs. Mais avec plusieurs bémols.

L’OCPM a remis son rapport mercredi matin à la suite de l’une des consultations publiques les plus courues depuis la création de l’organisme il y a 10 ans. Ce dossier divise en effet les citoyens depuis plusieurs années.

Si toutes les parties reconnaissent le besoin d’une deuxième école, et le manque de planification urbanistique des autorités municipales, l’OCPM note que la communauté est scindée en deux quant au choix du nouveau site. Comme dans le cas du premier projet qui avait échoué, plusieurs déplorent que les constructions soient réalisées dans une zone verte.

Les autres invoquent l’engorgement de l’école Elgar, la plus grande école primaire du Québec qui force environ 50 élèves du programme de francisation à aller étudier en dehors de l’Île-des-Sœurs, à Verdun.

SI l’OCPM donne sa bénédiction au nouveau projet qui permettra d’accueillir 21 classes et environ 475 élèves, elle le fait avec plusieurs bémols. L’organisme recommande de trouver des mesures transitoires pour désengorger l’école Elgar d’ici l’ouverture de la nouvelle école. Il recommande aussi aux élus d’effectuer un réel effort de planification du territoire pour que des terrains soient mis en réserve en vue d’y créer des équipements collectifs et que le principe de compensation soit mis en place lors de la destruction d’espaces verts.

L’OCPM note aussi que le calendrier d’ouverture prévu pour la rentrée 2014 par Commission scolaire Marguerite-Bourgeoys (CSMB) est peu réaliste. «Pour respecter les processus usuels d’approbation et de construction pour ce type d’édifice public, la rentrée 2015-2016 constitue un échéancier plus probable», souligne Louise Roy, présidente de l’Office.

Plusieurs élus ou candidats à la mairie de Montréal ont participé à la consultation. Le parti de Louise Harel soutenait le projet tout en demandant plusieurs améliorations. Une position aussi soutenue par la candidate à la mairie Mélanie Joly. Le parti Projet Montréal rejette de son côté le choix du site, car un possible agrandissement de l’école dans le futur viendrait empiéter sur le Parc de la Fontaine tout proche. Le parti de Richard Bergeron suggérait plutôt un site alternatif.

Dans un communiqué de presse commun, l’arrondissement de Verdun et la commission scolaire se sont félicités de la position de l’OCPM. La CSMB a indiqué qu’elle comptait toujours ouvrir le nouvel établissement d’ici un an et a indiqué qu’elle comptait livrer l’école en lots afin d’accélérer l’entrée des élèves.

Articles similaires