Montréal

Une année chargée pour la STL

Réseau WiFi dans les autobus, projet de télécabines, déploiement d’un autobus électrique, la Société de transport de Laval (STL) a plusieurs projets dans ses cartons en 2012.

Jeudi, la Société de transport de Laval (STL) invitait les Lavallois à tester un autobus à deux étages. Si la STL n’en fera jamais l’acquisition, notamment à cause de la taille de ses garages, et si  elle est régulièrement dénoncée pour ses «projets gadgets», un petit coup d’œil sur ce qui se fait à Laval permet souvent de voir ce qui s’en vient à Montréal.

Cette année, par exemple, tous les autobus lavallois devraient avoir la WiFi. «Sur les neuf autobus testés, le taux d’utilisation du réseau WiFi est de plus de 20 %», se félicite Guy Picard, nouveau DG de la STL. La société propose depuis près de deux ans déjà de l’information en temps réel à ses usagers du service de l’autobus. À la STM, ce sera pour 2014.

Le projet de covoiturage Clic pourrait aussi être nettement élargi. Actuellement, neuf Chevrolet Volt rechargeables sont prêtées à neuf groupes de covoitureurs se rendant chaque jour aux stations lavalloises de métro et de train. Ils bénéficient au passage de stationnements incitatifs, une denrée rare dans le coin. «On pourrait étendre le projet à 200 voitures dans le futur», indique M. Picard, qui ne peut pas donner d’échéancier.

Quant au projet de télécabines urbaines entre la station de métro Montmorency et le Carrefour Laval, il suit son cours. L’entreprise chargée d’é­tu­­­dier les deux tracés et le meilleur choix technologique sera connue en février. «Si tout se déroule comme prévu, on décidera si on va de l’avant ou pas en novembre 2012», précise le DG de la STL.

Le Mouvement Lavallois, un des deux partis d’opposition, dénonce ce type de projet qui «écarte la population des vrais enjeux». Récemment, une é­­tu­de de la société de transport de Vancouver mettait en doute la pertinence d’un projet similaire, mais M. Picard persiste. «La fréquence du service serait beaucoup plus importante qu’avec l’autobus, et l’implantation serait beaucoup plus rapide et moins chère qu’un prolongement de la portion est de la ligne orange», dit-il.

Autres services

  • L’autobus 100 % électrique sera reçu au printemps afin que la technologie soit testée.
  • Les passagers devront toutefois attendre plusieurs mois avant de l’utiliser.
  • La STL envisage d’installer des porte-vélos sur sa flotte d’autobus.
  • L’iPhone 4S sera mis à contribution pour aider les déficients intellectuels dans leurs trajets.

Articles récents du même sujet