Montréal

Des tablettes pour des enfants autistes

Photo: Getty Images/iStockphoto

Tous les enfants autistes devraient posséder leur propre tablette numérique en milieu scolaire, croit la Fondation Justine et Florence.

L’organisme spécialisé dans les troubles du spectre de l’autisme (TSA) chez les enfants a lancé, lundi, la campagne Une tablette pour un sourire, afin d’amasser des fonds pour acheter des tablettes et les applications nécessaires ainsi que pour former le corps professoral.

Un premier objectif a été fixé par la fondation, soit de remettre 3500 tablettes à autant d’enfants qui fréquentent des classes spécialisées des écoles primaires et secondaires d’ici cinq ans.

«Les tablettes ne répondront pas à tous les besoins, mais c’est un bon début», a déclaré l’auteure Kim Thuy, qui est mère d’un enfant autiste et qui agit à titre de porte-parole de la Fondation Justine et Florence.

La présidente et cofondatrice de l’organisme, Catherine Chevrette, abonde dans le même sens, en disant que les tablettes numériques s’avèrent des «outils efficaces dans un environnement académique». «Les enfants sont plus captivés à la tâche et les tablettes enlèvent les barrières de la motricité», a-t-elle mentionnée.

Les enfants autistes éprouvent des problèmes à communiquer et à interagir avec les personnes qui les entourent, a rappelé la vice-présidente et cofondatrice de la fondation, Nancy Ménard-Cheng. Ils présentent également des distorsions de perceptions sensorielles et des anomalies comportementales.

Depuis quelque mois, des tablettes sont mises à l’essai dans six classes spécialisées de la Commission scolaire des Patriotes, en Montérégie. Jusqu’à présent, il ressort de cette expérience que les tablettes numériques aident les enfants autistes à acquérir de nouveaux apprentissages et à développer leur langage.

Plusieurs autres commissions scolaires ont communiqué depuis peu avec la Fondation Justine et Florence pour obtenir des tablettes pour leurs élèves autistes. Un comité d’experts sera mis en place prochainement pour décider à qui seront remises les prochaines tablettes, a indiqué Mme Chevrette. Une cinquantaine seront distribuées au cours des prochains mois.

Articles récents du même sujet