Montréal

Austérité et nouveaux uniformes à la STM

Austérité et nouveaux uniformes à la STM
Photo: Yves Provencher/Métro

Malgré l’austérité, les nouveautés seront nombreuses à la STM en 2014. Même les employés auront de nouveaux uniformes.

La STM a finalement déposé son budget 2014 dans la foulée de celui de la Ville de Montréal. «Il s’agit d’un budget d’austérité témoignant du contexte difficile des finances publiques qui l’a obligée à réviser une fois de plus l’ensemble de ses activités», a déclaré le président du conseil d’administration, Philippe Schnobb.

Pour boucler son budget, la STM a dû réaliser des compressions de l’ordre de 65M$ qui affecteront certaines activités comme la promotion, les commandites, l’entretien et le nettoyage des stations. Mais surtout, les passages des bus diminueront de l’ordre de 3,1% en dehors des heures de pointe, ainsi que les week-ends.

Parmi les bonnes nouvelles, les usagers assisteront à la fin de l’année aux débuts du système iBus. Il donnera en temps réel le temps d’attente avant le prochain passage des autobus. «Les premières lignes testées avec ce système partiront du nouveau garage Stinson dans l’Ouest-de-l’Île», indique Odile Paradis, porte-parole de la STM.

Dès cet été, les accros du cellulaire pourront s’adonner à leur activité favorite entre les stations Atwater et Beaudry (ligne verte), ainsi qu’entre celles de Mont-Royal et Bonaventure (ligne orange). Les premières voitures AZUR devraient être testées à partir des derniers mois de l’année, mais les dirigeants de la STM sont peu enclins à fournir des dates précises, les tests ayant toujours lieu.

Les quelque 7000 employés de la STM auront aussi droit à des nouveaux uniformes. Ces uniformes remplaceront graduellement les anciens modèles à compter du printemps. Ils sont l’œuvre du designer Jean-Claude Poitras. La STM n’a pas précisé, dans son budget, l’investissement réalisé, mais invoque l’ancienneté des anciens uniformes, qui ont été dessinés il y a 25 ans, pour justifier leur remplacement. La STM travaille sur le renouvellement de ses uniformes depuis quatre ans.