Montréal

Quand un volcan philippin influence les arbres du Nord québécois

Photo: Collaboration spéciale

Le scientifique de l’année 2013, selon Radio-Canada, sera à Montréal mercredi pour parler de sa passion pour les plantes du Nord québécois qu’il étudie depuis près de 40 ans. Il sera aussi inévitablement question de la baisse du nombre de caribous, des changements climatiques et de leurs effets notamment sur la fonte du pergélisol. Entretien avec le botaniste Serge Payette.

Des 750 plantes que vous avez recensées dans le Nord, quelles sont vos préférées?
J’ai un faible pour les fougères. Elles ont un découpage de feuilles en dentelle qui est remarquable. J’ai aussi un faible pour les saxifrages, ces petites plantes colorées qui vivent sur la roche et qui ont été capables de se disséminer partout dans le Nord de la planète en résistant aux hivers les plus froids. Mais j’aime globalement toutes les plantes et je dois faire attention quand je conduis, car j’ai plus tendance à regarder les bords des routes que devant moi!

De quoi ça discute deux botanistes devant un verre?
Probablement de taxonomie, une activité qui consiste à classer les organismes vivants en familles et à les nommer en fonction de cela. Avec les avancées de la biologie moléculaire, on est en train de corriger plusieurs erreurs de noms du passé. Par exemple, le thé du Labrador a été reclassé dans la famille des rhododendrons.

Un volcan aux Philippines influence la végétation du Nord, dites-vous…
Oui. On a découvert cela grâce à la dendrochronologie, c’est-à-dire l’étude des cernes de croissance des arbres. En coupant certains arbres, on a par exemple trouvé des cernes plus pâles; c’est lié aux éruptions de volcans de type explosif. Quand le Pinatubo a explosé en 1991 aux Philippines, cela a notamment répandu des sulfates, des poussières qui interceptaient la radiation solaire, entraînant du coup le refroidissement de l’atmosphère et une saison de croissance des végétaux plus courte. On a fait 2000 ans d’histoire des arbres grâce à cette technique.

Serge Payette offrira une conférence à l’auditorium du Jardin botanique, mercredi à 19h30 (payant).

Articles récents du même sujet