Montréal

À une semaine du 1er juillet, sept ménages sont sans toit

À une semaine du 1er juillet, sept ménages montréalais sont sans logement.

Lundi, les sept employés de l’Office municipale d’habitation de Montréal (OMHM) affectés à l’opération de relogement tentaient de trouver un toit à ces désormais sans-abris.

Depuis le 9 juin, 17 autres ménages ont eu besoin de l’aide de l’OMHM pour trouver un nouveau logement. L’an dernier, pendant tout le mois de juin, 18 ménages avaient reçu un coup de main de l’Office pour se reloger.

«Il y a un peu plus d’activité que l’année dernière», a indiqué la responsable du service d’aide au relogement de l’OMHM, Patricia Bouchard. Cette dernière s’attend à ce que le téléphone de l’OMHM sonne davantage au cours de la prochaine semaine.

L’an passé, à pareille date, l’OMHM avait reçu 64 appels de la part de ménages qui cherchaient désespérément un logement ou qui avaient besoin d’information, comparativement à 57 cette année.

Grâce à son réseau de contacts, l’OMHM est en mesure de dénicher des logements pour les ménages en détresse. «À chaque année, il y a une magie qui s’opère et on arrive à trouver sans subvention», a mentionné Patricia Bouchard.

L’OMHM encourage aussi les ménages à réévaluer leurs besoins, à envisager d’autres quartiers et à refaire leur budget.

Malgré tout, les logements abordables manquent à Montréal. «Les gens ne renouvellent pas leur bail parce qu’ils ne sont plus en mesure de payer, a rapporté Mme Bouchard. Ils espèrent trouver un logement moins cher jusqu’à la dernière minute, mais ils n’y arrivent pas.»

Les reprises de logement font en sorte que des logements à bas prix sont retirés du marché et que des ménages se retrouvent sans toit, a ajouté la directrice de l’OMHM.

Besoin d’aide?
Les Montréalais qui cherchent toujours un logement à la veille du 1er juillet peuvent communiquer avec l’OMHM en composant le 514 868-4002.