Montréal

Le Collège Montmorency interdit la cigarette électronique

Il sera désormait défendu de fumer une cigarette électronique au Collège Montmorency à Laval. Le conseil d’administration de l’établissement a adopté une résolution en ce sens le 10 septembre afin «de protéger la santé des membres du personnel et de la communauté étudiante, indique-t-on dans un communiqué publié mercredi.

Le cégep indique que la popularité grandissante du vapotage au Québec le pousse à modifier son règlement. «Les membres du personnel, la population étudiante et les visiteurs qui vapotent doivent donc désormais se conformer aux mêmes règles prévues par la Loi sur le tabac, soit de ne pas fumer à l’intérieur du Collège et de respecter le rayon de neuf mètres à l’extérieur», peut-on lire dans le communiqué.

L’institution collégiale explique s’appuyer sur la mise en garde de Santé Canada qui ne recommande pas l’usage de ce produit qui peut poser des risques pour la santé.

«Les études démontrent que la cigarette électronique est beaucoup moins nocive que la cigarette conventionnelle. Par contre, ça ne veut pas dire qu’elle est inoffensive» a déjà dit à Métro la Dre Geneviève Bois, porte-parole de la Coalition québécoise pour le contrôle du tabac, qui a ajouté que l’étiquetage «sans nicotine» des cigarettes électroniques est parfois trompeur, d’après une étude de l’Université de Montréal réalisée en 2013.

Rappelons que mardi, le maire de Montréal, Denis Coderre, a affirmé qu’il demandera une étude complète à Santé Canada sur les impacts de la cigarette électronique.

Articles récents du même sujet