Montréal

Le métro touché par une série de dégradations

Photo: Archives Métro

Le réseau de métro montréalais a été paralysé à deux reprises, lundi, par des vagues de vandalisme. Dès l’heure de pointe du matin, les déplacements étaient impossibles tant sur la ligne verte, que sur la ligne bleue et la ligne orange.

Vers 7 h 15, des sacs remplis de briques ont été volontairement abandonnés sur les voies aux stations Préfontaine, Université-de-Montréal, Georges-Vanier, Mont-Royal et Frontenac.

Le service a été rétabli au bout d’une trentaine de minutes, mais l’arrêt des wagons à tout de même causé le ralentissement de l’ensemble du réseau pendant plus d’une heure.

Plus tard dans la journée, vers 14 h 15, les pompiers ont reçu une alerte d’incendie en provenance de la station Berri-UQAM. Il s’agissait en fait d’un engin fumigène qui avait été vraisemblablement lancé dans le tunnel.

La station a dû être momentanément fermée afin de prévenir tout accident et d’évacuer la fumée qui avait envahi les quais. Durant cette opération, le service sur les lignes de métro verte et orange a dû être interrompu pour une dizaine de minutes.

Selon la Société de Transport de Montréal, il est clair que ce sont des actes de vandalisme concertés. Si les actions n’ont pas encore été revendiquées, les étudiants en grève ont été pointés du doigt. Le Service de police de la Ville de Montréal a lancé une enquête pour faire la lumière sur cette série d’incidents.

Articles récents du même sujet