Montréal

Cinq ans plus tard, voici le nouveau bac à recyclage

Photo: Yves Provencher

Il aura fallu plus de cinq ans et un concours de design, des prototypes et des échecs pour que le nouveau bac à recyclage voit enfin le jour à Montréal. Alan DeSousa, responsable du développement durable et de l’environnement à la Ville de Montréal, a présenté lundi ce nouveau bac, qui sera distribué sous peu aux Montréalais de 13 arrondissements. «C’est un outil de plus que les conseils d’arrondissement pourront choisir si c’est adapté pour leur terrain», a indiqué M. DeSousa.

L’arrondissement d’Anjou devrait être le premier à se doter du bac, suivi du Sud-Ouest et de Rosemont–La Petite-Patrie.

Certains arrondissements ont toutefois refusé le nouveau bac, dont l’arrondissement de M. DeSousa, Saint-Laurent. C’est également le cas de Pierrefonds et de Ville Lasalle. Dans ces trois arrondissements, la densité moins élevée permet d’utiliser des bacs de type poubelle beaucoup plus grands. «Ce qui est pertinent pour L’Île-Bizard ne l’est pas nécessairement pour le Plateau, a ajouté M. DeSousa. Le choix se fera par les élus locaux».

Le Plateau–Mont-Royal et Ville-Marie, l’arrondissement du maire de Montréal Gérald Tremblay, continueront d’utiliser le sac plastique de 100 litres. À la suite de l’échec du projet pilote du bac sac, sorte de panier à linge, auquel le Plateau–Mont-Royal avait participé, l’arrondissement avait décidé de passer au sac plastique, en 2010.

L’arrondissement de Villeray–Saint-Michel–Parc-Extension, qui utilise toujours le bac ouvert, passera aux sacs à l’automne. «Si on veut augmenter de façon significative, on croit que les sacs auraient une meilleure portée pour nous», a affirmé Marisa Celli, attachée de presse de la mairesse d’arrondissment Anie Samson. Le nouveau bac contient 67 litres, 2 litres de plus que le bac traditionnel. Selon Mme Celli, le sac est aussi plus facile à transporter.

Articles récents du même sujet