Montréal

Du virtuel au réel pour le Plateau Est

Du virtuel au réel pour le Plateau Est
Photo: Yves Provencher/Métro

CORRECTION : Dans l’article original, nous mentionnons que la première journée de la consultation avait lieu le samedi 8 décembre. La rencontre a bien lieu le samedi 6 décembre, toujours à l’école Jeanne-Mance. Toutes nos excuses.

Depuis le début de l’été, l’Office de consultation publique de Montréal (OCPM) développe toute une panoplie de nouvelles technologies pour faciliter l’interaction des participants dans l’élaboration des projets d’urbanisme. Ces technologies feront leur apparition ce samedi, durant la première séance de la consultation sur le Plateau Est. Métro a pu les tester en primeur.

Bouton-vert_01 Table interactive
Les consultations utilisent souvent des maquettes pour illustrer les concepts d’urbanisme mis de l’avant. Ce que proposera samedi l’OCPM va un peu plus loin, puisque deux ou trois tables interactives avec réalité augmentée seront disponibles pour les participants. Autour des tables, des équipes de six à huit personnes débattront de leurs idées pour le Plateau Est et pourront voir en temps réel le fruit de leurs délibérations.

Sur chaque table, où il y a une carte du secteur, on peut placer des vignettes en papier représentant divers éléments : zones résidentielles, commerciales et industrielles. Une caméra filme la scène et détecte les vignettes. Résultat: elles sont remplacées par des modèles 3D et projetées sur un écran. Le tout est agrémenté de maquettes traditionnelles.

Bouton-vert_02Oculus Rift
Les participants à la consultation pourront essayer un des casques Oculus Rift qui seront mis à leur disposition. Cette plateforme de réalité virtuelle en 3D permet une immersion totale de l’usager. En tournant la tête, on peut examiner le secteur sous tous ses angles, comme si on y était.

En premier lieu, on nous dépose dans une modélisation créée à partir des données de géomatique de la ville, au coin des rues Mont-Royal et Frontenac. Nous pouvons déambuler dans les rues entre les bâtiments reconstruits en trois dimensions. Ultimement, l’équipe derrière le projet voudrait permettre aux usagers de consulter des informations sur chaque bâtiment en le pointant à l’aide d’une manette Wii.

On nous propose aussi une visite du Plateau Est dans Google Streetview avec l’Oculus. L’effet est saisissant: nous avons l’impression de nous retrouver dans le quartier. Selon Dominique Ollivier, présidente de l’OCPM, ces visites virtuelles permettront aux participants de constater les problèmes d’aménagement comme si on les amenait sur le terrain. «[Avec ces outils], s’orienter dans l’espace est très facile, et ça permet d’avoir une idée d’ensemble tout de suite», constate-t-elle.

«Quand les gens travaillent en atelier, ils comprennent les préoccupations des autres.» – Dominique Ollivier, présidente de l’Office de consultation publique de Montréal

Bouton-vert_03La participation au premier plan
Avec ces nouvelles technologies, l’OCPM espère encourager la participation des citoyens. «On aimerait vraiment attirer les 18 à 35 ans, qui ne se déplacent pas souvent pour les consultations», affirme Jimmy Paquet-Cormier, un des concepteurs.

La participation est importante, puisque la consultation a lieu en amont de l’élaboration du Plan particulier d’urbanisme (PPU). Souvent, un arrondissement présente un PPU et consulte ensuite les citoyens. Dans ce cas-ci, c’est l’inverse: l’arrondissement s’inspirera des travaux de la consultation pour développer son PPU.

En allant vers un modèle plus participatif, l’OCPM voudrait aussi favoriser la coopération des participants. Quelques ateliers d’essai ont déjà eu lieu pour tester la nouvelle approche, et les résultats sont encourageants, selon Mme Ollivier. Puisque les gens travaillent ensemble à l’élaboration d’un plan autour d’une table interactive, ils ont tendance à se soucier de vision des autres participants.

Consultation publique sur le Plateau Est

  • Samedi 8 décembre, de 10h à 16h, à l’école secondaire Jeanne-Mance 4240, rue de Bordeaux
  • Lundis 8 et 15 décembre à 19h, sur inscription (Contactez Gilles Vézina au 514 872-8510)