Soutenez

La démission du ministre Bolduc réclamée

Photo: Jacques Boissinot/La Presse Canadienne

Les 9000 enseignants de la Commission scolaire de Montréal (CSDM) réclament la démission du ministre de l’Éducation, Yves Bolduc.

«Il multiplie les bourdes et les projets dévastateurs nuisant au maintien de la qualité des services offerts à l’école publique», a fulminé la présidente de l’Alliance des professeurs de Montréal, Catherine Renaud, par communiqué. Elle a demandé au premier ministre, Philippe Couillard, de nommer au plus vite un autre ministre de l’Éducation.

Le syndicat enseignant reproche notamment à M. Bolduc d’avoir imposé des compressions budgétaires de 24M$ à la CSDM et de réviser le territoire de celle-ci avant même que le vérificateur qu’il a dépêché ne dépose son rapport. Il déplore aussi au ministre d’avoir imposé des coupes supplémentaires de 200M$ aux écoles publiques et de seulement 15M$ au réseau d’écoles privées.

«Rien dans les projets proposés ne permettra d’améliorer la réussite de nos élèves, a indiqué Mme Renaud. Au contraire, l’offre de service sera détérioré pour les élèves de la CSDM. Il n’y a que de la précarité, de l’insécurité et de la désorganisation qui sont actuellement proposés par le ministre.»

Jeudi, à Québec, Yves Bolduc doit faire le point sur son projet de révision des territoires scolaires avec la Fédération des commissions scolaires du Québec et l’Association des commissions scolaires anglophones du Québec.

Articles récents du même sujet

Mon
Métro

Toute l'actualité locale au même endroit.

En vous inscrivant à Mon Métro, vous manifestez votre engagement envers la presse locale. + Profitez d’une expérience numérique personnalisée en fonction de vos champs d’intérêt et du quartier où vous résidez. + Sélectionnez vos articles favoris pour une lecture en différé.