Montréal
10:54 18 janvier 2015 | mise à jour le: 18 janvier 2015 à 17:40 Temps de lecture: 3 minutes

Cinq rues donneront plus de place aux piétons

Cinq rues donneront plus de place aux piétons
Photo: Arrondissement MHM

Cinq tronçons de rues de Montréal deviendront progressivement piétonnes ou partagées à partir de cet été, dans le cadre d’un projet-pilote présenté dimanche par le maire Denis Coderre.

Une enveloppe de 500 000$ sera octroyée pour des mesures temporaires sur la rue Ontario entre la rue Valois et l’avenue Bourbonnière, la rue Beaubien entre les rues Saint-Denis et Boyer, la rue De Castelnau entre la rue de Gaspé et l’avenue Henri-Julien, la rue Stanislas entre les rues de Londres et Stanislas et l’avenue Park-Stanley entre la rue Berri et l’avenue Durham. Des mesures permanentes suivront d’ici 2017.

Les projets ont été sélectionnés parmi les 10 déposés par 10 arrondissements suite à l’appel de la Ville à l’automne dernier. Les détails de ces derniers sont encore assez peu définis, mais les concepts seront variables.

Sur la rue De Castelnau, par exemple, la moitié de la rue devrait être dédiée aux piétons, mais une voie de circulation sera nécessairement maintenue à faible vitesse. «On n’a pas le choix de laisser une certaine circulation jusqu’à l’église qui se situe sur ce tronçon de rue, où il y a plusieurs mariages, enterrement et autres activités», a commenté la mairesse de l’arrondissement Villeray-St-Michel-Parc-Extension, Anie Samson. Dans cet arrondissement comme dans plusieurs autres, la prochaine étape est de consulter les citoyens et les commerçants pour savoir quelles sont leurs attentes.

Le projet sur la rue Beaubien donnera lui aussi davantage d’espace aux piétons sur une longueur de neuf coins de rues à proximité du métro, sans empêcher totalement la circulation des véhicules motorisés.

M. Coderre a laissé entendre que ces rues pourraient servir de modèles pour d’autres projets de piétonnisation à venir.

«Il faut saluer l’annonce, c’est une bonne annonce de façon générale pour Montréal, a dit François Croteau, maire de Rosemont-La Petite-Patrie. Cela dit, c’est une petite annonce. C’est avant tout pour tenter de faire croire que le maire Denis Coderre se soucie du transport collectif et actif. »

M. Croteau a illustré que le projet de la rue Beaubien recevra un financement de la Ville de seulement 80 000$ sur un budget prévu de 1.5 M$. Il a accusé M. Coderre de vouloir se réapproprier les idées de Projet Montréal, qui prône une plus grande piétonnisation de la ville depuis des années.

Articles similaires