IDS-Verdun

Vapotage: un conseiller de Verdun vise l’interdiction

cigarettes électroniques
Les affichages publicitaires pour les cigarettes électroniques seront également prohibés dans l'état du Michigan. Photo: Nam Y. Huh/The Associated Press

Le conseiller de Desmarchais-Crawford, Sterling Downey, déposera une motion qui vise l’interdiction de l’utilisation de cigarettes électroniques dans les établissements municipaux de Verdun.

Lors du prochain conseil d’arrondissement, prévu le 3 février, M. Downey proposera sa motion, espérant que d’autres conseillers d’arrondissement se rallieront à sa cause.

La semaine dernière, le Messager de Verdun a révélé que l’arrondissement de Verdun permettait l’utilisation de cigarettes électroniques dans ses bâtiments municipaux, et qu’aucune réglementation pour l’interdire ni même l’encadrer n’était prévue. M. Downey se souvient d’avoir été «surpris par la nouvelle».

La cigarette électronique fait jaser depuis que l’arrondissement de Montréal-Nord a décidé d’interdire l’usage de la vapoteuse dans ses établissements municipaux. Le règlement est entré en vigueur le 20 janvier.

La STM a également tranché; pas de vapoteuses dans les autobus, le réseau de métro, même les abribus, sous peine d’une amende de 50$.

Mauvaise image
Sterling Downey déplore l’inaction à Verdun, qu’il attribue au manque d’études et de connaissances sur les effets des cigarettes électroniques.

«Va-t-il falloir attendre de se rendre compte que les cigarettes électroniques sont néfastes avant de bouger?»

Il concède qu’en tant que municipalité, il n’y a rien que Verdun puisse faire pour interdire les vapoteuses dans les lieux publics, mais l’arrondissement pourrait, à tout le moins, la bannir de ses propres immeubles.

«Donnons l’exemple, au moins, pour nos jeunes. Il ne faut pas leur envoyer le message que la cigarette électronique est cool. On ne joue pas avec la santé des gens.»

Mais, le ministre de la Santé, Gaétan Barrette, a vanté la semaine dernière les mérites de la cigarette électronique.

«Pour cesser de fumer, c’est un moyen qui, clairement, est d’une efficacité extraordinaire», a attesté le Dr Barrette en marge d’une commission parlementaire.

Trop tôt
Bien qu’il avoue ne pas être «médecin, ni scientifique», M. Downey pense qu’il est trop tôt encore pour faire de telles louanges.

«Il y a déjà des méthodes – qui sont contrôlées – qui existent, rappelle-t-il. Les fumeurs ont fait un choix. Tant mieux s’ils choisissent d’arrêter de fumer, mais doit-on quand même accepter la cigarette électronique dans les établissements municipaux?»

Réflexion à venir
«Les élus ne se sont pas encore penchés sur cette question», a répondu Samuel Dion, chargé de communications à l’arrondissement.

Toutefois, il souligne qu’on ne fait pas une croix sur une possible réglementation dans le futur.

«L’arrondissement suit l’évolution de la recherche et de la législation sur le sujet. Il n’est donc pas exclu que le conseil d’arrondissement légifère dans le futur, mais ce n’est pas envisagé pour le moment.»

La séance du conseil d’arrondissement de Verdun aura lieu le 3 février, à la mairie d’arrondissement.

Articles récents du même sujet