IDS-Verdun

Congestion sur Champlain: Parenteau plaide à nouveau pour un pont local

Photo: Archives TC Media

Le maire de Verdun plaide pour un pont de service après que plusieurs résidants de l’Île-des-Sœurs se soient dit «prisonniers» pendant la première fin de semaine de blitz de travaux sur le pont Champlain. Mécontents de la situation, ils ont enflammé les réseaux sociaux en racontant l’attente «interminable» sur les routes de l’île.

Lors du premier blitz de travaux qui a eu lieu du 1er au 4 mai, une voie dans chaque direction était ouverte à la circulation. Le prochain blitz qui aura lieu du vendredi 15 mai au mardi 19 mai inquiète déjà plusieurs citoyens.

À la suite des nombreuses réactions des citoyens demandant la construction du pont de service, le maire Jean-François Parenteau a commenté la situation sur Facebook le lundi 4 mai: «C’est une question de gros bon sens et c’est inacceptable de garder une population en otage de la circulation. Vivement un pont local!»

Lors du conseil d’arrondissement du mardi 5 mai, il a ajouté qu’il voulait le dossier du pont de service à court terme et que l’arrondissement aurait dû l’avoir depuis très longtemps.

«Nous voudrions favoriser le transport actif. Je ne veux pas le dédier aux véhicules, mais cela pourrait être une option dans le cas de travaux majeurs pour ne pas garder en otages les résidants de l’île.»

Pont de service pas pour bientôt
À quand la première pelletée de terre? Impossible de le dire pour l’instant puisque l’étude qui était prévue pour février n’est toujours pas terminée. De plus, les coûts du projet et l’axe privilégié ne sont pas encore déterminés.

«Pour l’étude, on avait calculé qu’elle sortirait en février, mais il y a beaucoup de dossiers et cela n’avance pas aussi vite qu’on aurait voulu. Nous aurons des réponses dans les prochaines semaines. Nous poussons là-dessus avec la Ville de Montréal pour avoir une idée du budget provincial et fédéral.»

Congestion à venir
Les commentaires des résidants de l’Île-des-Sœurs ont fusé de partout sur les médias sociaux concernant les entraves causées par les travaux en fin de semaine dernière. «Il faut faire quelque chose, la situation n’a aucun bon sens», commente Roxanne Tremblay.

Quant à lui, Danny Pelletier trouve que la mise en place des travaux n’avantageait pas les résidants de l’île. «Les voies étaient retranchées au niveau du pont de contournement, ce qui causait un bouchon juste avant l’île. Si les voies avaient été retranchées en amont sur la 15, le bouchon aurait été formé à Turcot et aurait facilité l’accès à l’île.»

Du côté de la société des Ponts Jacques Cartier et Champlain incorporée (PJCCI), la directrice communications par intérim Anne-Marie Braconnier, affirme que la situation n’est pas du tout comme l’an passé. «La configuration du weekend passé avait beaucoup plus d’accès d’entrée et de sortie que l’an dernier.»

Elle qualifie la congestion du blitz de « concours de circonstances » parce qu’il coïncidait en même temps que le premier beau weekend de l’année. «Les gens en ont profité pour sortir en masse en se disant “je vais essayer parce qu’il y a une voie d’ouverte dans chaque direction”. […] Il n’y avait pas que de la congestion autour de l’île, mais partout en bordure de Montréal.»

Elle ajoute que le selon le PJCCI, les informations concernant les blitz de travaux à venir ont été entendu par la population. «Le message qu’on a passé il y a deux semaines est de prendre les autres structures parce qu’il n’y a aucune congestion sur les autres ponts. Les travaux ne sont pas en même temps.»

Sur Facebook, Danny Pelletier fait partie de ceux qui ne semblent pas de cet avis. «Je trouve la communication de la société des ponts déficiente, car je travaille sur la Rive-Sud et si je n’avais pas vu la publication du maire [Parenteau] sur Facebook, je n’aurais jamais su qu’il y avait des travaux ce week-end. Habituellement, les gros panneaux lumineux de chaque côté du pont nous avisent plusieurs jours à l’avance.»

Mme Braconnier explique que la PJCCI est consciente que «la congestion est importante pour les gens de l’Île-des-Sœurs et que la location géographique peut être difficile dans ces circonstances.»

Par ailleurs, elle rappelle que la configuration du prochain blitz devrait être la même. «Pour les gens de l’Île-des-Sœurs, il y a une possibilité de détour par Gaétan Laberge et qu’il n’y aura aucun problème pour emprunter le pont Jacques Cartier.»

Articles récents du même sujet