Soutenez

40,5M$ dans les artères commerciales montréalaises d’ici 2026

Photo: Archives Métro

La Ville de Montréal injectera 40,5M$ dans ses artères commerciales d’ici 2026.

Le Plan commerce, qui vise à dynamiser les commerces de proximité dans la métropole et à donner un coup de main aux sociétés de développement commercial, a été présenté vendredi.

«Les rues commerçantes font résolument partie intégrante de la vie et de l’image projetée par Montréal, a déclaré le maire de Montréal, Denis Coderre. Les Dix30 et les Quinze40 de ce monde ne pourront jamais l’enlever.»

L’enveloppe de 40,5M$, qui comprend une aide financière de 9,5M$ accordée par le gouvernement du Québec, prévoit que 4,7M$ seront remis aux sociétés de développement commerciales «pour améliorer les affaires» et que 1,5M$ permettront de faire la promotion des artères commerciales.

Le programme PR@M Commerce, qui vient en aide aux commerçants qui veulent rénover leurs installations sera par ailleurs reconduit. D’ici 2020, 15,4M$ seront investis dans 20 grandes artères commerciales.

La Ville entend aussi mettre sur pied un programme PR@M Artères en chantier qui permettra d’aider les commerçants qui sont situés sur une rue qui fait l’objet d’importants travaux d’infrastructures. D’ici 2024, sept artères commerciales, qui n’ont pas été précisées, se partageront une somme de 13,9M$.

«Nous avons compris le message des commerçants, a insisté M. Coderre. Personne ne veut un autre désastre comme le boulevard Saint-Laurent, soit des travaux mal coordonnés qui prennent des mois à être complétés.»

La rue Sainte-Catherine Ouest, où d’importants travaux de réaménagement seront réalisés à partir de l’an prochain, n’est pas considérée dans le Plan commerce puisqu’une stratégie propre à cette grande artère a été développée. Elle sera dévoilée la semaine prochaine.

Projet Montréal a accueilli positivement la Plan commerce de l’administration du maire Coderre. «C’est un bon début, mais il y a encore beaucoup de travail à faire», a dit le conseiller spécial de l’opposition officielle, Glenn Castanheira. Ce dernier souhaite avant tout que le programme PR@M devienne permanent. Il aimerait aussi que des mesures soient prises pour assurer l’entretien des bâtiments commerciaux par les propriétaires immobiliers et pour atténuer les augmentations de taxes de commerçants à la suite de travaux de rénovation.

Articles récents du même sujet

Mon
Métro

Toute l'actualité locale au même endroit.

En vous inscrivant à Mon Métro, vous manifestez votre engagement envers la presse locale. + Profitez d’une expérience numérique personnalisée en fonction de vos champs d’intérêt et du quartier où vous résidez. + Sélectionnez vos articles favoris pour une lecture en différé.