IDS-Verdun
17:00 30 juin 2015 | mise à jour le: 13 juillet 2021 à 11:25 Temps de lecture: 3 minutes

Trois nouveaux permis de bar à Verdun dont un à L’IDS: Décision le 7 juillet

Trois nouveaux permis de bar à Verdun dont un à L’IDS: Décision le 7 juillet
Photo: Collaboration spéciale – Philippe Archambault

L’arrondissement de Verdun pourrait bientôt accueillir trois nouveaux bars sur son territoire. Le 7 juillet, le conseil passera au vote pour déterminer s’il autorisera Les Enfants Terribles de L’Île-des-Sœurs et le restaurant Tripes et Caviar à obtenir leur permis. Par ailleurs, le Bar Palco, désirerait ouvrir ses portes sur la rue Wellington.

«Nous sommes optimistes quant à l’obtention de notre permis, indique Jean-Michel Leblond, propriétaire de Tripes et Caviar. L’équipe du restaurant a par ailleurs déjà plusieurs nouveaux concepts qui se mettront en branle dès l’octroi.»

«À la base, le style de service de cocktails qu’on fait est assez différent et exclusif à Verdun. Nous avons une très grande carte hyper évolutive, qui s’agence très bien avec notre style de bouffe. On va pousser ça à un autre niveau et offrir des 5 à 7 avec des concepts vraiment originaux et super cool», ajoute M. Leblond.

S’ils obtiennent leur autorisation, les trois établissements pourront servir de l’alcool, sans que les clients aient besoin nécessairement de consommer un repas. Pour Les Enfants Terribles, la demande de permis ne concerne que la terrasse du restaurant.

«On ne veut pas devenir un bar, on veut juste permettre aux gens de boire un verre sans manger sur notre terrasse, explique Francine Brûlé, propriétaire. Ils vont pouvoir faire des 5 à 7 entre collègues avant d’aller souper à la maison. Ça ne change pas grand-chose à notre concept initial. Ça me permet d’offrir un nouveau service à mes clients qui leur fera plaisir.»

En avril dernier, l’arrondissement de Verdun avait mis fin à ce qu’il qualifiait de «139 ans de ville sèche», en octroyant une autorisation d’usage conditionnel, avec diverses restrictions, ce qui permettait au Benelux et au Balconville de servir des boissons alcoolisées.

Restrictions
Afin de se conformer, les établissements sont contraints de n’avoir aucun appareil de loterie vidéo en plus de respecter un niveau sonore adéquat. La superficie de plancher destinée au service et à la consommation d’alcool ne doit pas excéder 200 m².

Ces restrictions ont été mises en place afin d’assurer la meilleure cohabitation possible entre les commerçants et les habitants.

«On s’est permis d’aller visiter les autres arrondissements afin de constater les différentes problématiques qu’ils rencontraient, explique M. Parenteau. On voulait offrir une offre de plus aux citoyens, sans créer de problématique. On va donc rester très vigilants à ce niveau-là.»

Pour l’instant, difficile de dire si les élus manifesteront une opposition à ces trois projets. Jusqu’à présent, le voisinage semble également ouvert à l’arrivée de nouveaux bars sur la Wellington.

Articles similaires