Montréal
12:22 7 juillet 2015 | mise à jour le: 7 juillet 2015 à 13:45 Temps de lecture: 3 minutes

1420 Mont-Royal: le conseil d’Outremont approuve le projet d’Olivier Leclerc

1420 Mont-Royal: le conseil d’Outremont approuve le projet d’Olivier Leclerc
Photo: (Collaboration spéciale)

Le promoteur Olivier Leclerc a eu le feu vert des élues, au conseil du 6 juillet, pour transformer la maison-mère de la Congrégation des Sœurs-des-Saints-Noms-de-Jésus-et-de-Marie en condos de luxe alors qu’il devra respecter certaines conditions, dont la pérennité et l’accessibilité à la chapelle.

«Je suis heureux que les membres du Comité Consultatif d’urbanisme (CCU) aient recommandé notre Plan d’implantation et d’intégration architecturale (PIIA) positivement, a souligné M. Leclerc. Je sais que certaines interrogations demeuraient concernant la chapelle, alors je suis ici pour vous remettre une lettre la concernant», a annoncé lundi soir Olivier Leclerc, visiblement nerveux de prendre la parole devant l’assemblée.

M. Leclerc a donc fait la lecture de cette lettre qui présentait des engagements formels respectant les conditions discutées préalablement avec le CCU d’Outremont.

Protéger un «joyau patrimonial»
Le promoteur s’engage à assurer l’accessibilité du public à la chapelle. L’accès sera régi par un calendrier établi conjointement par l’arrondissement et les membres d’un comité ou d’un OBNL qui sera créé avant le 31 octobre.

Avant le début des travaux, des ingénieurs vont établir «des mécanismes de contrôle adaptés à la conservation de la chapelle». M. Leclerc assure qu’un plan de restauration respectant la valeur patrimoniale de la chapelle et de ses œuvres d’art serait déposé à l’arrondissement avant la fin de l’année 2015.

«Cette lettre confirme leur volonté de préserver la chapelle et d’y mettre des balises, alors elle est reçue très positivement, explique la conseillère Marie Potvin, aussi vice-présidente du CCU. Je trouvais que cet immeuble se dégradait, j’étais triste de voir que seulement un quart de l’édifice était utilisé. C’est une bonne nouvelle et un excellent projet.»

L’architecte et urbaniste Jean-Claude Marsan pense tout le contraire. Membre du Rassemblement pour la sauvegarde du 1420, il considère les engagements de M. Leclerc illusoires. «L’argent qui protège ce bien public provient actuellement de l’ensemble de la population, explique-t-il. Quand cela va tomber entre les mains de quelque 200 propriétaires ils ne voudront plus dépenser pour quelque chose qui va à l’encontre de leur confort.»

Les plans estampillés par le Service de l’aménagement et du patrimoine de l’arrondissement ont été rejetés par une seule élue d’Outremont. «Projet Montréal a toujours été d’avis que c’était préférable que l’implantation du bâtiment demeure institutionnelle, donc je vote contre», a déclaré Mindy Pollak.

À la suite du vote, Olivier Leclerc a préféré s’abstenir de répondre aux questions de TC Media, mais a toutefois mentionné qu’il se réjouissait de la décision des élues.

Le conseil municipal a obtenu un avis favorable du CCU lors de la rencontre du 29 juin. La troisième rencontre de ce comité sur ce projet.

Articles similaires