Ahuntsic-Cartierville

Asphaltage bâclé: une route plus haute que le trottoir

Photo: Amine Esseghir/TC Media

La compagnie Demix construction devra refaire à ses frais le pavage d’une portion de la rue Sauvé, à l’intersection de la rue Berri, à Ahuntsic, après avoir bâclé l’asphaltage. Alors que les travaux sont achevés, la chaussée est plus haute de 6 à 7 pouces au-dessus du trottoir.

Les piétons doivent descendre de la chaussée pour emprunter le trottoir quand ils doivent se rendre à l’édicule nord de la station de métro Sauvé. «L’entrepreneur a omis d’abaisser la chaussée – tel que demandé par la Ville – sur une section de 500 mètres carrés», a indiqué Philippe Sabourin, relationniste à la ville-centre.

La Ville avait demandé à ce que le niveau de la route soit abaissé pour régler un problème récurrent d’écoulement de l’eau de ruissellement sur cette intersection très achalandée. «Une demande clairement exprimée», souligne M. Sabourin. Les travaux ont duré quatre mois et la rue Sauvé a connu plusieurs entraves cet été. La circulation a été longtemps limitée à une voie.

Les services de la ville se sont rendu compte de la non-conformité à la suite de l’inspection et du contrôle qualité à la fin du mois d’août. Les travaux de mise en conformité devraient être effectués entre le 26 et le 27 septembre, a fait savoir la Ville de Montréal.

Selon M. Sabourin, la Ville et l’entrepreneur se sont entendus sur une solution. Ils ont convenu aussi qu’il était nécessaire d’attendre après la rentrée de septembre pour réaliser les travaux correctifs.

«Les travaux non conformes seront entièrement pris en charge par l’entrepreneur, à ses frais, assure M. Sabourin. Ils seront exécutés en totalité en fin de semaine, afin de réduire l’impact à la circulation.»

La Ville n’a pas donné l’estimation des travaux sur ce bout de rue, mais le contrat attribué en juin 2014, portait sur des travaux de voirie sur les rues Fleury, Parthenais et Sauvé et sur le boulevard Gouin pour un montant de plus 2,4 M$. L’entreprise Demix construction, n’a pas répondu à nos questions.

 

Articles récents du même sujet