Montréal

La STM prépare le retrait des vieilles voitures de métro

Photo: Archives Métro

La Société de transport de Montréal (STM) prépare la deuxième vie des voitures MR-63.

Un appel d’offres a été publié hier afin de trouver une entreprise qui sera responsable de «mettre en valeur» ces voitures qui roulent depuis près de 50 ans. Celle qui sera choisie devra être en mesure de prendre possession des voitures, de les transporter, de les démanteler et de gérer les matières résiduelles «de façon écoresponsable».

«Les voitures MR-63 sont actuellement en service et seront graduellement remplacées au même rythme que la livraison des voitures de métro Azur, prévue à une cadence de un à deux trains par période de 30 jours, est-il écrit dans les documents de la STM. Un train MR-63 est constitué de trois voitures remorques et de six voitures motrices, pour un total de neuf voitures.»

Le directeur général de la STM, Luc Tremblay, a indiqué lors de la dernière séance du conseil d’administration que la mise en service des nouvelles voitures Azur commencera au début de 2016. En août dernier, des tests ont été réalisés durant les périodes hors pointe pour analyser la performance de ces voitures fabriquées par le consortium Alstom-Bombardier. Aucun usager ne peut y entrer pour le moment.

Un maximum de 333 voitures MR-63 sera recyclé. Des discussions ont été amorcées avec le musée ferroviaire de Saint-Constant, qui souhaite acquérir une voiture. La STM réfléchit aussi à la possibilité d’acquérir un train – soit neuf voitures – ou quelques voitures. Pour le reste, la STM lancera au mois de janvier un appel de projets.

«Les gens pourront soumettre des projets, a indiqué la porte-parole de la STM, Amélie Régis. Il y aura des critères à respecter et il y aura un comité qui se penchera sur les projets. Les voitures qui ne feront pas l’objet d’un projet seront recyclées.»

«[Les voitures MR-63] ont une valeur patrimoniale indéniable, a ajouté Mme Régis. On a déjà entendu dire que certaines personnes avaient des idées pour leur donner une seconde vie.»

Les 336 voitures MR-63 ont été construites en 1963 par la Canadian Vickers. Elles sillonnent le réseau de Montréal depuis son inauguration, en 1966. Elles ont subi d’importantes rénovations dans les années 1990 et ont été réaménagées en 2010. À tous les millions de kilomètres parcourus, elles tombent en panne environ 3,7 fois, d’après des données de la STM datant de 2014, comparativement à 2,5 fois pour les voitures MR-73, qui ont été fabriquées par Bombardier et qui ont été mis en service entre 1976 et 1980.

Articles récents du même sujet