Montréal

La grande guignolée des médias présente ses neuf porte-parole

La grande guignolée des médias présente ses neuf porte-parole
Photo: Instagram @journalmetro

La grande guignolée des médias a dévoilé ses porte-parole ce jeudi, qui sont au nombre de neuf cette année: Virginie Coosa, Cathy Gauthier, Rita Lafontaine, Philippe Laprise, Rémi-Pierre Paquin, Marc Hervieux, Vincent Gratton, Bob le chef et Stefano Faita.

Les porte-parole faisaient la tournée des salles de presse pour «propager la bonne nouvelle» et se sont arrêtés chez Métro. Formant un grand groupe motivé et plein d’énergie, les porte-parole s’entendent tous sur un point: ils sont choyés de pouvoir bien vivre de leur art, que ce soit la musique, l’humour, la télévision, la restauration ou la comédie. C’est pourquoi ils sont heureux d’être les porte-parole de la grande guignolée des médias, et aider ceux qui en ont le plus besoin.

Marc Hervieux précise la pensée du groupe: «Je suis un ti-cul d’Hochelaga-Maisonneuve. Dans mon enfance, je voyais cette réalité-là, la pauvreté. Aujourd’hui les ressources sont là pour les gens. Ça fait partie de ma responsabilité en tant que vedette d’envoyer le message aux gens, de leur faire savoir.»

«Dans notre métier, on reçoit beaucoup d’amour, c’est important d’en redonner», ajoute Rémi-Pierre Paquin. «Tout le monde mérite de passer un beau temps des Fêtes», de rajouter Vincent Gratton.

Et faire la guignolée, ça permet aussi de faire le plein de belles histoires à raconter. «Il y a une fois un entrepreneur en construction qui était venu nous voir, c’était l’année du lock-out dans la LNH. Il venait de se faire rembourser ses billets de saison et il était venu nous donner 20 000$, au lieu de reprendre son remboursement», raconte Vincent Gratton.

Tous on leur moment préféré. Pour Virginie Coosa, c’est quand «les petits enfants arrivent avec leurs cochons». Peu importe le montant ou la contribution, c’est toujours très apprécié.

Cathy Gauthier, pas à court d’idées, suggère aux entreprises de faire des dons aux noms des employés plutôt que de leur donner des cadeaux aux partys de Noël. «Les entreprises qui engagent des humoristes pour Noël, faites un don à la place!»

Le mot de la fin appartenait à Vincent Gratton, qui est un peu comme le porte-parole des porte-parole, et sa phrase a beaucoup ému le reste du groupe: «Les événements, comme ceux de Paris, ça nous rassemble. À l’horreur, il faut opposer la fraternité et la générosité. On n’a pas le choix. On est dans un temps de notre vie collective où il faut aller puiser dans le meilleur de ce qu’on est.»

La grande guignolée des médias aura lieu le jeudi 3 décembre prochain (tous les points de collecte ici). L’équipe Métro sera au coin de Peel et René-Lévesque O., devant l’édifice de TC Media.

Sachez que vous pouvez aussi donner jusqu’au 24 décembre, notamment en téléphonant chez TicketPro ou en ligne.

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *