Soutenez

[CurioCité] Combien a coûté le métro de Montréal au complet?

Cette question a été posée sur le site CurioCité où les citoyens de Montréal peuvent s’adresser directement aux journalistes de Métro et poser leurs questions.

***

Au fil des ans, des milliards de dollars ont été investis dans le réseau du métro de Montréal, si bien que ses actifs qui comprennent entres autres les stations, les tunnels et les voitures sont évalués aujourd’hui à 21G$.

Cette somme représente «la valeur à neuf de remplacement et de reconstruction à l’identique des actifs en tenant compte des normes et critères de conceptions d’aujourd’hui et en incluant les taxes et les frais financiers», a indiqué la Société de transport de Montréal (STM) dans son Programme triennal d’immobilisations 2016-2017-2018 dévoilé en octobre dernier.

Les premiers investissements pour la création d’un réseau de métro dans la métropole ont été approuvés en 1961 par le conseil municipal. Ils s’élevaient au départ à 132M$ (1,066G$ en dollars d’aujourd’hui) et ils devaient servir à la création de trois lignes de métro: une dans l’axe nord-sud (orange), une autre dans l’axe est-ouest (verte) et la dernière sous le mont Royal. Celle-ci a été finalement remplacée par la ligne jaune, ce qui fait que la facture a grimpé à 213M$ (1,7G$ en dollars d’aujourd’hui). Vingt-six stations de métro ont été inaugurées dans les années 1960, soit de Atwater à Frontenac sur la ligne verte, d’Henri-Bourassa à Bonaventure sur la ligne orange et de Berri-De Montigny (aujourd’hui Berri-UQAM) à Longueuil (maintenant Longueuil-Université-de-Sherbrooke) sur la ligne jaune.

Au début des années 1970, des travaux de prolongement ont été initiés afin que la ligne verte s’étende jusqu’aux stations Honoré-Beaugrand dans l’est et Angrignon dans l’ouest et que la ligne orange se rende jusqu’à Saint-Laurent. D’autres ajouts de de tronçon étaient aussi sur la table à dessin, dont une ligne est-ouest pour rejoindre Montréal-Nord, un métro de surface vers Pointe-aux-Trembles et un lien vers Laval. La facture atteignait 430M$ en 1971 (2,58G$ en dollars d’aujourd’hui), mais elle a bondi jusqu’à 1,6G$ en 1975 (6,8G$ en dollars d’aujourd’hui). Devant cette explosion des coûts, Québec a imposé un moratoire sur les prolongements de métro. Ceux prévus pour les lignes orange et verte ont toutefois pu être complétés de 1976 à 1986.

Le moratoire a par la suite aussi été levé pour le projet de la ligne bleue. L’ampleur de celui-ci a été révisée à la baisse. Il a été décidé que cette nouvelle ligne s’arrêterait à Saint-Michel plutôt qu’à Montréal-Nord. Pas moins de 100M$ (191,5M$ en dollars d’aujourd’hui) ont été consacrés à la construction des stations comprises entre De Castelnau et Saint-Michel, qui ont été inaugurées en juin 1986. Les sept autres stations ont été complétées en 1988 au coût de 320,1M$ (563,9M$ en dollars d’aujourd’hui).

Le dernier prolongement de métro a été réalisé à Laval et il a été mis en service en 2007. Les trois nouvelles stations de métro et les tunnels vers l’île Jésus ont coûté un peu plus de 800M$ (911M$ en dollars d’aujourd’hui).

Parallèlement à ces travaux de prolongement, des milliards de dollars ont investis au fil des ans notamment pour retaper les voitures de métro, rénover les stations et mettre à jour les équipements dans les tunnels. Pour les trois prochaines années, la STM a prévu consacrer 2,2G$ dans son réseau souterrain, principalement pour le renouvellement de ses voitures de métro (1,1G$).

Articles récents du même sujet

Mon
Métro

Toute l'actualité locale au même endroit.

En vous inscrivant à Mon Métro, vous manifestez votre engagement envers la presse locale. + Profitez d’une expérience numérique personnalisée en fonction de vos champs d’intérêt et du quartier où vous résidez. + Sélectionnez vos articles favoris pour une lecture en différé.