Le Plateau-Mont-Royal
13:07 20 janvier 2016 | mise à jour le: 20 janvier 2016 à 18:27 Temps de lecture: 3 minutes

Un commerçant se jette dans un trou pour protester contre un chantier

Un commerçant se jette dans un trou pour protester contre un chantier
Photo: FELIX O.J. FOURNIER / TC Media

Désespéré, un commerçant du Plateau-Mont-Royal s’est délibérément lancé dans une tranchée du chantier de la rue Saint-Denis pour protester contre les travaux qui perturberont la circulation sur l’artère commerciale jusqu’à la fin 2016.

L’homme s’est jeté dans un trou d’environ 6 pieds de profondeur près de l’intersection de la rue Rachel, vers 11h, mercredi matin.

Selon le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM), le commerçant aurait fait de nombreux coups d’éclat pendant la semaine pour protester contre la «lenteur des travaux».

«Nos équipes ont été dépêchées sur les lieux à de nombreuses reprises dans les trois derniers jours pour des incidents similaires impliquant ce même individu», mentionne le porte-parole du SPVM, Daniel Lacoursière.

Le commerçant, qui est propriétaire avec sa conjointe d’un restaurant du secteur, pourrait faire face à des accusations de méfaits. Une enquête est en cours.

Au café L’insouciant, situé en face du lieu de l’incident, le propriétaire Hicham Saad se surprend de l’ampleur du geste de son voisin.

«Le gars, il n’est pas content, ça, c’est sûr. Avec les travaux, cet été, il a perdu toute sa clientèle. Je comprends ce qu’il a fait. Il est barricadé des deux côtés, il ne peut plus rien faire», raconte M. Saad.

Selon ce dernier, les propriétaires du restaurant en question auraient été mal informés des dates de chantier.

Du côté de l’agence de voyage Turquoise, on avait déjà constaté l’exaspération de ces commerçants.

«L’autre fois, la dame [conjointe du propriétaire du restaurant] était avec les gens de la Ville, elle pleurait et se prenait la tête entre les mains. Je pense quand même que ce n’est pas un geste que tu devrais faire, ça n’a pas de sens», affirme la propriétaire de l’agence de voyage, Isabelle Martin.

Du côté de la ville-centre, consciente des impacts négatifs du chantier sur les commerçants, on assure que tout est mis en oeuvre pour diminuer autant que possible les délais dans les travaux.

«J’ai parlé à nos services. On me confirme que toutes les normes de sécurité ont été respectées. Notamment, les passerelles, les barrières et la signalisation. À tous points de vue, le chantier respecte les exigences. C’est un cas regrettable. Il a mis en péril sa propre sécurité s’il a délibérément sauté. On va laisser le SPVM faire son enquête», indique le conseiller de Ville responsable des infrastructures, Lionel Perez.

Une ligne de haute tension était dans la tranchée. Les établissements situés du côté est de la rue ont été privés de courant durant deux heures.

«On n’a rien vu de l’incident, mais on a dû être fermé une partie de la journée, parce qu’on n’avait plus d’alimentation électrique», souligne la gérante du Urban Outfitter, tout près de là, Mélodie Lemaire.

L’homme qui s’est jeté dans le trou n’a pas souffert de blessures sérieuses.

Articles similaires