LaSalle

La Griffe Sportive: démantèlement du réseau de piratage

Photo: Archives | TC Media

Les activités du site de piratage La Griffe Sportive ont cessé à la suite de perquisitions menées le 27 janvier par Bell Média et Groupe TVA, dans les résidences des trois suspects, à LaSalle, Laval et Chicoutimi.

On peut désormais lire sur la plateforme la note : «Ce site offre illégalement du contenu télévisuel en streaming. Le piratage est un acte criminel. Pensez-y!»

À la suite d’ordonnances obtenues en Cour supérieure, trois équipes composées d’enquêteurs, huissiers, spécialistes TI et avocats ont débarqué en même temps dans chacune des résidences pour saisir le matériel informatique.

En ligne depuis juillet, La Griffe Sportive proposait à ses abonnées une écoute en continu (streaming) d’émissions de plusieurs chaînes, dont TVA Sports et RDS, au coût de 5$ par mois.

Le Groupe TVA a été avisé de l’existence de la plateforme par le public, vers la fin de l’année dernière. «On a alors enquêté des chatrooms et procédé à une filature pour trouver les personnes derrière le site», explique Véronique Mercier, Vice-présidente des communications du Groupe TVA.

Les trois complices, un dirigeant, un programmeur et un gestionnaire du site, ont été retracés grâce aux renseignements fournis par le site de paiement en ligne PayPal, ainsi que les adresses IP des 20 000 abonnés du site.

«Lorsqu’on a su que Bell faisait partie des marques piratées, on a communiqué avec le groupe pour voir s’il souhaitait mener l’opération avec nous», souligne Mme Mercier.

Le Groupe TVA communiquera sous peu avec les abonnés de La Griffe Sportive afin de les aviser de la situation. Il analyse également l’étendue des dommages afin de déterminer les mesures légales à porter contre les trois accusés.

Articles récents du même sujet